Mentir aux étoiles [Roman jeunesse]

Ce roman jeunesse est une pépite à découvrir dès aujourd'hui en librairie.


  

Quel bonheur de faire connaissance avec Léon et son monde (particulier).

Présentation de l'éditeur


Comment s'en sortir au collège quand on a toujours été un peu différent, et trop couvé par une mère anxieuse ?

Quand je serai adulte, j'irai en expédition sur la banquise. Il n'y aura que le silence autour de moi. Personne !
La nuit, j'aurai juste à lever les bras pour toucher les étoiles. Mais je ne le ferai pas.
J'écouterai. Je ne ferai qu'écouter les étoiles, et je n'aurai plus peur de rien.

La première année au collège d'un garçon pas tout à fait comme les autres. 
Léon est un garçon différent. Il "part" facilement dans son monde, il protège les animaux, les insectes. Il déconnecte avec le monde réel.
Il a supplié ses parents, surtout sa maman, de lui faire confiance pour la sixième, il ne veut plus de l'aide de Véronique son AVS (assistante vie scolaire). Il souhaite se débrouiller tout seul.
Sa maman, très stressée, très anxieuse, lui répète toujours de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de s'exprimer. Et de garder les yeux sur le professeur, et de ne pas répondre aux gros mots de ses camarades... Léon est dépassé, d'un côté il est l'enfant unique et sur protégé de sa maman, de l'autre un sixième, tout nouveau, un brin particulier qui doit apprendre à se défendre des gros durs du collège.

Léon peine à se faire des amis, en revanche des ennemis il y arrive très facilement. Il rencontre néanmoins Salomé, une jeune fille impressionnante avec des grosses fesses et qui porte du rouge à lèvres. Cette dernière intervient lorsqu'il est en difficulté, dans sa chambre... Elle le coache et l'initie à l'adolescence. Elle lui apprend à avoir confiance en lui et à se dépasser.

Étrangement les adultes sont décontenancés lorsque Léon parle de Salomé. 

Ce roman est un roman initiatique, l'entrée au collège, les amitiés, les premiers amours, être le petit chez les grands. Ce roman est aussi une ode à la différence, au particulier. Léon est unique.

J'ai dévoré ce roman jeunesse, que je recommande à partir de 9/10 ans, je le proposerai à mon fils cet été juste avant sa rentrée en sixième.
J'ai aimé l'écriture d'Alexandre Chardin, ses personnages, la bonne distance avec lesquels il décrit la vie au collège. Il a réussi à mêler histoire un brin fantastique et réalisme sociétal.

Bravo


Alexandre Chardin
éditions Casterman
264 pages
11.90 €

sp merci


Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺

Commentaires

  1. Bonjour,
    Ton fils a-t-il lu ce livre finalement ? Si oui, qu'en a-t-il pensé ? Pour moi, ce n'est pas vraiment un roman jeunesse, si je trouve le personnage de Léon très attachant, je n'arrive pas à voir un enfant s'identifier aux personnages, notamment celui de Salomé, que je trouve peu juste et trop décalée par rapport à l'ado qu'elle est supposée être, notamment dans sa façon de parler. Je trouve que le sujet du harcèlement est bien traité, j'aime aussi le fait qu'on ne sache rien de la différence de Léon, qu'elle n'ai pas de nom, qu'elle soit à la fois au centre du livre et à la fois pas la chose sur laquelle on revient sans cesse, on prend Léon comme il est, mais je ne vois pas comment un enfant peut percevoir ces personnages qui ont, je trouve, une façon d'être et de parler trop décalée (encore une fois, ça colle bien au personnage de Léon, et à sa "différence", mais pour les autres ??), et pour moi, la distance dont tu parles est trop grande. Bref je suis bibliothécaire jeunesse, et je ne sais vraiment pas si j'achète ou pas ce livre, je suis donc très très intéressée par l'avis de ton garçon !

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Vos petits mots font plaisir à lire!

Articles les plus consultés