mardi 17 janvier 2017

Pourquoi je suis une maman exceptionnelle en dix points

Je suis depuis de nombreuses années Caroline du blog Pensées by Caro, journaliste et blogueuse, j’ai même connu son blog avant qu’il ne change de nom… 


(sur la version non retouchée j'ai un MAGNIFIQUE serre-tête et une baguette magique)


Son dernier article m’a donné envie de faire la même chose, j'aime l'idée de pouvoir garder des souvenirs des années qui passent bien trop vite... Et puis un petit peu d'autosatisfaction ne fait pas de mal, bien au contraire.




Pourquoi suis-je une maman exceptionnelle? 




1-  Je peux moi aussi détecter d’un coup d’oeil la température de mes enfants, à la couleur du teint, à leurs cheveux (lorsque les boucles de ma fille disparaissent c’est qu’il y a maladie). Je ramasse les vomis et désinfecte plus vite que mon ombre, plusieurs fois dans la nuit si nécessaire, sans cris, je tiens la tête et retiens les cheveux. J’aurais peut-être dû mettre ce point en dernier je pense que beaucoup d’entre vous n’ont déjà plus envie de continuer de lire. 
Je peux emmener mes enfants chez le docteur dans n'importe quelle ville, pays (idem pour les urgences ou faire retirer des points en plein été #truelife). Je suis un Vidal à moi toute seule, posologie, effets secondaires, je lis systématiquement les notices pour TOUS les médicaments, la seule fois où je ne l'ai pas fait la pharmacienne s'était trompée et mon fils a eu très mal (une affreuse histoire de verrues plantaires).


2- Je l’ai déjà écrit ici je suis le réceptacle à mensonges de mon grand. Je suis celle qui détecte et entend les mensonges depuis toujours. D’ailleurs l’adage 'faute avouée à moitié pardonnée'  s'applique à la maison. Cela marche moins pour la petite qui fantasme les événements de son quotidien même si elle chante à longueur de temps 'je ne mentirais plus jamais'. 
    

3- J’ai été capable de dépasser mes « non jamais chez moi». Les deux derniers en date : Les jeux vidéo et la Reine des Neiges. Je déteste ça mais je le supporte. Je n’ai encore pas réussi à voir ce dessin animé en entier, c’est Dieu Papa qui lit tous les jours l’histoire à sa fille mais je joue aux jeux de la Reine des Neiges, et je tolère la poupée qui chante, je reste à la porte de la chambre de ma fille même si le cd d’Elsa a remplacé les jolies comptines… Quant aux jeux vidéo j’alimente ses passions en complétant avec des mangas de ses persos préférés, je suis hyper calée en Pokemon et en Yokaï et j’ai même trouvé un atelier Pokemon parents/enfants pour ENFIN APPRENDRE A JOUER AVEC LES CARTES
Ah je peux aussi ajouter : Écouter NRJ et Vive le vent dans ma voiture pour faire plaisir aux enfants dès 7h30 le matin, accepter que mon grand écoute Soprano et Maitre Gims (je ne sais même pas l’écrire) et qu’il ne reconnaisse pas Mickaël Jackson en photos alors qu’il a grandi avec les Jackson Five en fond sonore.


4- Je leur donne le goût des bonnes choses : Le gruyère râpé sur les épinards et les lentilles pour ma fille, le mélange céleris/taboulé pour mon grand. 


5- Je suis celle qui arrive à régler l’eau de la douche/bain le plus rapidement et à la température parfaite, et ça c’est très important pour les deux ♥


6- Je connais leurs copains, leurs copines, je fais semblant de m’intéresser aux histoires de mon grand, je fais comme si je croyais ma fille quand elle copie/colle celles de son frère à sa classe ☻ et ce quotidiennement que j’aille les chercher à l’école ou que je rentre tard. C'est important qu'ils se sentent écoutés (même lorsque ça me saoule).


7- J’ai délaissé mon budget fringues/chaussures pour satisfaire les besoins de lectures de mon fils qui veut « avoir les livres dans sa bibliothèque ». J’essaie de pratiquer le « pas de jaloux ».


8- J’ai créé le #dimanchesoirtélé pour adoucir la fin du week-end, cinq ans que c’est en place, cinq ans que cela fonctionne, Dieu Papa a bien pris le relais vu c’est lui qui confectionne nos repas du canapé.


9- J’ai dépassé mes peurs et mes envies de les garder près de moi pour leur bien-être : Mon grand est parti en voyage scolaire l’année dernière, il recommence cette année, prochaine étape la colo (mais pas pour tout de suite hein), et j’ai scolarisé ma petite en toute petite section même si je n’en avais aucune envie mais c’était bien pour elle. Mon grand me montre tous les jours qu’avoir des enfants c’est aussi les laisser grandir et appréhender la vie avec des ressentis différents des miens. J’ai compris qu’être parents ne signifie pas tout décider, et que le meilleur pour eux n’est pas toujours le meilleur pour moi. 


10- J’ai appris à ne pas vouloir être parfaite, à ne pas m’en vouloir si je crie, si je suis trop fatiguée pour jouer… J’ai appris à montrer à mes enfants que la vie n’est pas que paillettes (pour ma fille) et Lego (pour mon grand). Ils ne sont pas traumatisés, bien au contraire. Il paraitrait même que ça leur rend service pour la suite.


Bizarrement je ne copierai pas Caroline pour la version mère indigne mais j'avais déjà rédigé un billet équivalent sur tout ce qui m'insupporte dans ma vie de maman.


Une fois de plus on en rira plus tard (ou pas).



Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook , Twitter , Instagram et Pinterest
☺ CLIC ☺





Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'idee de cet article et tu as largement de quoi être fiere de toi (et de tes enfants)
    Je rajouterai que tu les ouvres aux découvertes et a la culture grace a vos voyages et vos visites ❤
    Bisohs

    RépondreSupprimer
  2. J'ai quelques points communs avec toi... Voilà qui me rassure sur mon statut de bonne maman !

    RépondreSupprimer
  3. Tu gères un max et cette récap est une excellente idée.

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!