vendredi 20 janvier 2017

Une maman extraordinaire #Jefaisunvoeu



Maman Cocotte est maman de deux enfants. Son fils ainé a 9 ans, son cadet 6 ans. Ils travaillent tous les deux très bien à l’école, sont toujours polis et souriants, ils font du sport, du vélo… Ils jouent aux Lego, aux perles Hama, aux jeux de société, ils ont plein d’amis… 



 (Le sien était déjà Dark Vador il y a presque 4 ans ☺)


Jusque-là rien ne diffère des autres enfants. Mais le fils ainé de Maman Cocotte est diabétique. La maladie s’est brutalement manifestée alors qu’il n’avait que 3 ans et toute l’organisation familiale a été bousculée.



Je tenais absolument à vous présenter Maman Cocotte et son fils, lorsqu’on les croise rien ne laisse apparaitre que son grand garçon est malade. Lorsqu’on les connait un peu plus, on découvre les dextros, le regard de son fils vers sa maman avant de savoir s’il peut ou pas manger la même chose que les copains pour le goûter… 


Je vous laisse les découvrir et je vous dis à tout à l’heure (à la fin du billet quoi )


1/ Bonjour Maman Cocotte, peux-tu nous raconter comment tu as découvert que ton fils était malade ?


Bonjour,
Du jour au lendemain  mon fils âge de presque 3 ans a eu soudain des envies très  fréquentes (plusieurs fois par heure) de boire de l eau/et d'uriner... Il était propre et recommençait à mouiller les draps la nuit… Un matin après avoir bu une bouteille de 1,5l en moins d une heure je l'emmène chez le pédiatre qui l'ausculte et le pèse (il avait perdu 1,5 kgs en une semaine). 
Après une analyse de sang le verdict tombe: Hospitalisation en urgence mon fils a du diabète du type 1.



2/ Qu’est-ce que le diabète ? On en guérit ?

Ici il s agit du diabète de type 1 et je le précise bien car malheureusement beaucoup de gens confondent avec celui du type 2 qui est totalement différent.
C est une maladie auto-immune, ce diabète résulte de la disparition des cellules bêta du pancréas entraînant une carence totale en insuline. L'organisme ne reconnaît plus ces cellules bêta et les détruit. Le glucose ne pouvant entrer dans les cellules retourne dans le sang. Le taux de glucose dans le sang s'élève alors.
On ne guérit pas du diabète… On apprend à vivre avec! La médecine progresse très vite je suis sûre que mon garçon bénéficiera plus tard d un traitement moins contraignant ! 

3/ Quels sont les soins au quotidien de ton fils ?

Il doit se contrôler (dextros : prélèvement d une goutte de sang pratiqué au bout du doigt)avant chaque repas et lorsqu'il ne sent pas bien (environ 5 dextros /jours).
Il est porteur d une pompe à insuline ce qui implique de lui changer un cathéter tous les 3 jours environ.


4/ Et son suivi médical ? Comment faisais-tu à l’école maternelle lorsqu’il était moins autonome ? 

Nous avons eu beaucoup de chance d être tombé sur une maîtresse qui était par ailleurs directrice de l'école ultra disponible et très touchée par le cas de mon fils. Je n'ai pas repris mon travail,par choix pour être à ses côtés .
Il a un rdv par trimestre à l'hôpital avec la diabétologue. Une infirmière vient au domicile une fois par trimestre pour apporter les kits de soins et s'assurer du bon fonctionnement de la pompe.


5/ Peut-il faire du sport ? Tous les sports ?

Oui il fait du sport et c'est même fortement conseillé ! Il peut avoir accès à tous type de sport en veillant toutefois à bien se contrôler et avoir une collation avec lui.


6/ Il a 9 ans, peut-il aller dormir chez un copain ? Prendre l’avion ? Faire un voyage scolaire ? Et quand il sera ado il pourra faire la fête comme les copains ?

Mon fils pourrait dormir chez un copain (cela ne s'est jamais produit ) il faudrait que les parents des copains acceptent la prise en charge et cela peut faire un peu peur… Il a déjà pris l'avion cela s'est relativement bien passé. 
Il est très souvent invité aux goûters d anniversaire,  je suis restée souvent avec lui. Cette année je le laisse seul car il est très raisonnable il sait ce qu’il peut manger . 
Nous allons vivre notre premier voyage scolaire en juin et j'ai très peur ! J'ai quelques mois pour m y préparer. Pour l'adolescence, je préfère ne pas trop y penser (un pas chaque jour 😊).


7/ Ton fils est très heureux aujourd’hui, mais il a dû grandir plus vite que les autres enfants non ?

Oui il est heureux ! Parfois trop mature, j aimerai qu’ il reste un petit enfant mais la maladie lui a pris un peu sa « naïveté ». 



8/ Aujourd’hui quelles sont tes craintes pour l’avenir (autres que celles des mamans « landa ») ?

J ai des craintes pour ses futures recherches d emplois, son permis de conduire, son futur achat immobilier… Voilà je sais qu'il va devoir se battre pour tout ça et cela me fend le cœur …





9/ Est-ce que les particuliers, les monsieur ou madame tout le monde peuvent agir pour espérer des changements bénéfiques pour tous les diabétiques ?


ON peut tous changer les choses ! Nos enfants n'ont pas choisi d'être malades, on leur en demande déjà tant ! Soyons solidaires !


Je vous rappelle que la pétition est à signer ici, aucun frais et ça prend vraiment 20 secondes (sauf si vous ne savez pas faire la touche @).

http://www.jefaisunvoeu.fr







10/ Veux-tu ajouter un petit mot ? 

D'abord je souhaite te remercier, tu sais combien cela me touche… Lors de l hospitalisation de mon fils le docteur m'avait dit que la cellule familiale (ainsi que les amis) était primordiale dans l'acceptation de la maladie. Aujourd'hui après 6 ans de maladie je peux l'affirmer ! Merci à la famille et aux  amis qui ont été d un soutien sans faille !  Grâce à vous mon grand garçon est bien dans ses baskets !


Bravo à toi Maman Cocotte ♥  Pour votre parcours, le combat de sa maladie que vous livrez ensemble depuis déjà de nombreuses années, j’espère que la lecture de ce billet, tes mots, sensibiliseront d’autres parents. 

Le diabète complique aussi d'autres maladies, si son garçon est contaminé par la gastroentérite le risque d'hospitalisation est bien plus important que chez un enfant non-diabétique... Maman Cocotte va contrôler son garçon toutes les nuits... Alors oui il y a pire mais il y a aussi tellement plus simple ♥ Il n’est pas normal que des enfants déjà malades depuis leur tout jeune âge soient doublement pénalisés à l’âge adulte. 




Alors merci à tous ceux qui prendront 20secondes pour signer la pétition et encore merci à Maman Cocotte d'avoir partagé sa vie de maman EXTRAORDINAIRE ♥


Merci à vous






Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺ 



Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. Très joli témoignage, hyper touchant. Je vais de ce pas signer la pétition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Je suis tellement heureuse de voir que c'est partagé, merci! ♥

      Supprimer
  2. Un bien joli témoignage, et une maladie qui pourrait toutes nous toucher un jour, de près ou de loin. Merci de l'avoir mise en lumière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et à 3 ans on ne devrait pas être malade... j'ai eu un élève qui est tombé malade en terminale, ce n'était pas mieux, très difficile à stabiliser, le pauvre a eu une drôle d'année mais il a eu son bac et a appris à vivre avec son diabète...

      Supprimer
  3. Un bien joli témoignage, et une maladie qui pourrait toutes nous toucher un jour, de près ou de loin. Merci de l'avoir mise en lumière

    RépondreSupprimer
  4. Très beau témoignage et je reconnaît le combat de mon oncle pour ma cousine. Elle a maintenant une vingtaine d'année et j'ai l'impression que c'est un combat de chaque instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois, si je ne me trompe pas, que le suivi, la vigilance doivent être permanents. Merci

      Supprimer
  5. J'avoue que je ne connaissais pas bien le diabète de type 1 (ni celui de type 2 d'ailleurs...). Cette interview est très poignante et instructive.
    J'ai signé bien entendu.
    Merci pour ton engagement et ce billet <3 Bises

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!