mercredi 24 avril 2013

Dragounet, un album avec de la bagarre, un minus et une grosse nouille

Je viens de constater que je n'ai encore jamais présenté de livre d'Alan METS. Je tiens donc à réparer cette erreur (oui oui carrément).



J'ai choisi Dragounet, le dernier arrivé dans la bibliothèque du presque5ans.

Bernard est un petit dragon qui aime jouer au foot. Il est souvent chahuté, malmené par Marcel, un gros lourdaud. 

 
Un jour, après le « minus » de trop, Bernard répond à Marcel « grosse nouille », ce dernier lui met un coup de poing.

 
Lorsque sa maman vint le chercher à l’école elle prit dans ses bras son « petit dragounet chéri d’amour » pour le consoler de cet affreux coquard.


 

Sa vie devint un enfer, toute l’école se mit à l'appeler "Dragounet".
Il commença à voir rouge et s’énerva...


Mais à cet âge tout le monde grandit, les plus forts d’un jour ne le sont surement pas pour toujours !

Cet album donne confiance en soi aux enfants qui ont des difficultés à s’affirmer. Il rassure les petits lecteurs qui se laissent facilement intimider.
La jalousie, la bêtise, la méchanceté sont présentées dans ce livre de manière adaptée aux enfants de classes maternelles.
Les illustrations pleines de punch sont superbes et donnent du sens au récit. Les enfants s'attacheront facilement à Bernard, le petit dragon.
Ici on est fan d’Alan METS et je crois que Dragounet est mon préféré. Il montre qu’il faut se méfier des « grosses nouilles » qui préfèrent taper plutôt que jouer.
Cet album m’a aussi donné une bonne leçon,  j’appelle rarement mon presque5ans par son prénom et j’ai d’ores et déjà vu qu’au foot et bien c’est plutôt gênant, alors je vais m’appliquer et garder les mots doux pour le soir. 

 
Un album qui change, un album qui met en avant la bagarre alors qu'on apprend à nos enfants à ne pas taper mais dans la réalité ceux qui ne tapent pas et bien sont souvent ceux qui souffrent. Apprendre à se défendre pour gagner en assurance est important.


Dragounet
Alan METS
ISBN : 9782211209090





Avec ce billet je participe au challenge Je lis aussi des albums








Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Jolie morale
    Octave n'a un prénom que sur papier aussi, mais pour le moment, mes surnoms n'ont pas du tout l'air de le déranger ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, "Mon loulou", "poussin" ... ça va partout sauf devant les copains plus âgés. J'aime bien Alan METS, il est un peu comme Mario RAMOS, il s'adresse aux enfants sans enjoliver les choses.

      Supprimer
  2. Belle morale, chouettes illustrations, je confirme ce que je t'ai déjà dit : j'adore les livres que tu présentes.

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!