mercredi 20 mars 2013

Terre et cendres [livre]

Lorsque je suis allée voir Syngué Sabour à Clermont-Ferrand, le cinéma les Ambiances m'a conseillé de lire Terre et cendres, roman qui a aussi été porté à l'écran.


 
"Il a un très grand coeur, grand comme sa tristesse"  
Rafa HOSSAINI

 
Dastaguir est le grand-père de Yassin, un très jeune enfant
Il traverse l'Afghanistan pour rejoindre Mourad, son fils, le père du petit. Ce dernier travaille à la mine depuis 4 ans et ignore ce qui s'est passé au village d'Abqul. 
Le village a été bombardé par les Russes, il ne reste plus rien, la maman de Yassin est morte, la femme de Dastaguir, son autre fils aussi. Tout n'est que poussière et saleté. Il sort des pommes de son baluchon pour nourrir Yassin.
Dastaguir aurait préféré mourir plutôt que d'assister à tout ce qu'il a vu.

Il s'arrête à un barrage afin d'attendre une voiture pour terminer leur route (4/5h de marche) et rencontre le marchand Mirza QUADIR. Ce dernier, généreux, donne des senjets (petits fruits rouges du jujubier) à Yassin. 
Ce marchand est sage, et porte la bonne parole, il met en confiance Dastaguir:

"Tu sais, père, la douleur, soit elle arrive à fondre et à s'écouler par les yeux, soit elle devient tranchante comme une lave et jaillit de la bouche, soit elle se transforme en bombe qui explose un beau jour et qui te fait exploser..." 
p.37 

   
Yassin est devenu sourd suite au bombardement. Il pleure durant son sommeil. 
Un passage est bouleversant et met en relief l'inconscient, la crédulité de Yassin lorsqu'il explique à son grand père que les Russes ont pris les voix de tout le monde. Il finit sa réflexion en demandant à Dastaguir:
- "Mais alors pourquoi suis-je en vie?"

Il confie Yassin au marchand le temps d'aller à la mine, une fois en voiture il s'imagine à nouveau tous les scénarii. 
Dastaguir, le narrateur, est semi-conscient, il rêve, cauchemarde, divague, se perd dans son passé, transforme la réalité, mélange les morts et les vivants. Il n'a qu'une quête retrouver son fils pour son petit-fils.

Un livre sur les chagrins, ses formes, ses manifestations, ses causes, ses conséquences. 
La démence, les délires, le sommeil, le manque de sommeil, la somnolence, la poussière, la guerre, la réalité reviennent tour à tour le long du livre.

Un roman court, bouleversant.
Je ne pense pas être prête à le voir à l'écran. Atiq RAHIMI est un poète, un sombre poète qui sait mêler les émotions et susciter de profonds sentiments.

 





 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots font plaisir à lire!