mercredi 27 mars 2013

Le Nao de Brown [BD]

Cet album a reçu cette année le prix spécial du jury du Festival de la Bd d'Angoulême.


 

Nao  est une jeune fille mi anglaise mi japonaise qui cumule galères professionnelles et familiales.

Londonienne, elle est jolie, coquette et se maquille.  Elle est dingue de culture pop japonaise.

Elle veut être illustratrice et se retrouve 4 jours par semaine vendeuse dans un magasin de jouets mais profite d'Ichi, son personnage de dessin animé préféré, qui insupporte sa colocataire Tara.


On retrouve en parallèle de l’histoire de Nao, un personnage nommé Pictor qu’a inventé Glyn DILLON. 

 


Revenons à Nao, elle parait normale, jeune fille aux débuts difficiles et au passé compliqué. Sauf que Nao est différente. 


Elle souffre de troubles obsessionnels compulsifs très particuliers, elle a des pulsions morbides. Qui n’a jamais eu des envies de meurtre ? Et bien Nao elle a régulièrement envie de tuer quelqu'un : chauffeur de taxi, femme enceinte … elle doit donc gérer ses crises. Et finit souvent dans les toilettes afin de se contrôler.

Elle tombe amoureuse, mais elle est bien meilleur conseil pour son collègue Steve que pour elle.


Elle tombe sous le charme de Gregory, un réparateur de machines à laver. Il n'a rien pour lui, il est alcoolique mais il lui rappelle le "Rien". Il faudra lire la BD pour comprendre, si je dis tout il n'y a plus de surprise.
Elle provoque quelque peu la rencontre, planche remplie d'humour que j'ai relu avec plaisir.




L'histoire est donc à Londres mais la ville n’est pas présentée sous son meilleur jour, cela mériterait une relecture afin d’analyser les lieux.

Les illustrations sont à couper le souffle, Glyn DILLON est extrêmement doué en aquarelle, on en prend plein les yeux durant  204 pages. L'association aquarelle/encre de chine rend l'album unique.

Même si au départ l'histoire n'a rien d'originale (écoutez Pénélope BAGIEU à la fin de ce billet ) le lecteur est transporté dans 3 mondes bien distincts: la vie de Nao, ses TOC et Pictor. Ces derniers prennent vie grâce au talent fou de Glyn DILLON. Ajoutez à cela un peu de bouddhisme, de la calligraphie et du rouge à lèvres!

Une BD, qui je pense, réserve des surprises à chaque relecture.

Note 15/20


Glyn DILLON




BD lue grâce à Priceminister




Merci






Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup les dessins et cette jeune fille a un grain de folie intéressant.

    RépondreSupprimer
  2. Elle me plait bien ta bd ... peut être bien que je vais craquer ce week-end lors de ma virée hebdo à la Fnac ^^)

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!