Il fallait que je vous le dise [BD]



J’ai tout d’abord vu  Martin Winckler sur la couverture, j’ai ensuite lu la présentation, une BD qui parle d’IVG, c’est très rare. 


J’ai fait un caprice à Dieu Papa qui a fini par céder et je l’en remercie☺ Quelle lecture !
 
J’ai découvert Aude Mermilliod avec cette BD. Elle raconte son IVG. La BD commence quelques années après ce dernier, elle rencontre Martin Winckler et lui raconte son vécu.


Que dire ? À l’heure où aux Etats-Unis l’IVG peut être puni par 99 ans de prison en Alabama (et bientôt dans d’autres états) je suis contente de lire ce témoignage. Les mots de Simone Weil résonnent en moi « aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement. Il suffit d’écouter les femmes. C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame. » et Aude Mermilliod le dessine avec justesse.



Son récit est factuel, la rencontre avec un mec après une relation longue, les symptômes, la découverte, l’annonce aux proches…

Son récit est subjectif, nuancé, comme ses émotions, elle a vécu les montagnes russes, j’ai tour à tour eu mal pour elle, pleuré, acquiescé au fil des pages.


Son récit dénonce aussi l’incompétence, le manque de tact, d’empathie ou bien d’humanité du personnel soignant. Je n’ai jamais eu recours à l’IVG mais j’ai reconnu beaucoup de mots, de gestes, d’attitudes communs suite à ma fausse-couche.


C’est en cela qu’Aude ne pouvait que rencontrer Martin Winckler (j’ai tellement aimé ses romans, surtout surtout Le chœur des femmes). Il raconte à son tour, dans la deuxième partie de la BD comment et pourquoi il a été amené à pratiquer des IVG alors qu’il est médecin généraliste. Martin Winckler a lui aussi commis des erreurs mais la BD nous montre comment il est devenu l’homme, le médecin actuel, comment il a su se mettre à la place des femmes. La voix, les mots de l'homme, du médecin servent parfaitement cette BD féministe et sensible.



Un récit poétique, sans pathos, le duo fonctionne à merveille, ce roman graphique est le témoignage d’un parcours trop souvent diabolisé, caché et encore si peu connu.


Merci à vous, merci pour toutes les femmes.
Que ce témoignage nous protège, ma fille lira dès qu'elle en aura l'âge cette BD.

Il fallait que je vous dise
Aude Mermilliod
Martin Winckler
éditions Casterman
160 pages
22€ 

Le blog d'Aude
 


La BD de la semaine, rendez-vous à retrouver chez Mille et une frasques



crédits casterman



 Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram




Commentaires

  1. Merci pour cette découverte. Une BD sur l'IVG c'est en effet assez rare pour être noté. Surtout quand il s'agit d'un témoignage, comme ici. Je note, évidemment.

    RépondreSupprimer
  2. ha oui effectivement, sujet que l'on ne croise pas beaucoup en BD... je note ce titre, merci!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai vu passer cette BD sur Twitter et ton avis me conforte dans l'idée de la mettre dans ma wishlist...

    RépondreSupprimer
  4. Tu as raison, à l'heure où l'IVG est menacée c'est important!

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ton avis sur cette BD. Je n'en avais pas entendu parler.

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai suggérée à la médiathèque il y a peu. S'ils ne se décident pas, je l'achèterai !

    RépondreSupprimer
  7. c'est un sujet d'actualité en effet et même si j'avais pas entendu parler de la bd, ta chronique me donne envie de me l offrir

    RépondreSupprimer
  8. Album déjà repéré, sujet plus que d'actualité et si important, je veux cet album,pour moi, pour ma fille.

    RépondreSupprimer
  9. Déjà repéré un mercredi précédent, je vais essayer de le trouver !

    RépondreSupprimer
  10. Je n'avais pas vu passer cette BD, merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  11. Déjà repérée, mais je renote !!

    RépondreSupprimer
  12. au début de ton article, j'ai cru avoir lu "j'ai fait un caprice des Dieux" lol
    merci pour cette jolie découverte ♥

    RépondreSupprimer
  13. Forcément, une telle BD m'intéresse !

    RépondreSupprimer
  14. Ohlala... ça doit être très sensible...

    RépondreSupprimer
  15. Un thème malheureusement d'actualité. Et un témoignage forcément important vu les circonstances actuelles.

    RépondreSupprimer
  16. Cet album est depuis jeudi sur ma PAL. J'en suis ravie.

    RépondreSupprimer
  17. Tu me donnes très envie de la lire. Je n'ai pas fait d'IVG, mais je me souviendrai toujours de cette scène après mon curetage pour la fausse couche. Le personnel était très prévenant avec moi, m'a demandé si j'avais mal et donné immédiatement un calmant. Par contre le ton était bien moins prévenant et on ne s'est pas empressé de le donner à la fille d'à côté qui avait subi une IVG. C'est super violent comme comportement.

    RépondreSupprimer
  18. déjà repéré et toujours autant envie de la lire. merci pour la piqûre de rappel.

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Vos petits mots font plaisir à lire!

Articles les plus consultés