lundi 27 janvier 2014

Le choeur des femmes [roman] COUP DE COEUR

J’ai découvert Martin WINCKLER en lisant son roman En souvenir d’André l'année dernière. En naviguant sur internet j’ai vu que tous les avis étaient unanimes sur un autre de ses romans: le Chœur des femmes.


C’est non sans difficultés que j’ai été obligée d’en arrêter la lecture pour les impératifs de la vie quotidienne. Ce roman est surprenant.


En temps normal, je ne suis pas du tout intéressée par le milieu médical, très craintive je ne supporte pas que l’on me parle de dents, de sang, le côté « portes ouvertes » des gynécos et du suivi de grossesse me met très mal à l’aise. J’étais ravie de voir que le Docteur Franz KARMA fait preuve de beaucoup de précautions avec ses patientes, elles sont auscultées sur le côté, comme cela se pratique dans d’autres pays, il les écoute avant tout examen… Le médecin rêvé pour nous les femmes. Mais pas pour Jean ATWOOD, la trentaine, interne talentueuse, major de promo, elle est destinée à devenir une grande chirurgienne spécialisée dans la reconstruction gynécologique.

Mais avant qu’un poste se libère elle doit faire un stage de 6 mois au sein de l’unité 77, dirigée par le docteur Franz KARMA. 6mois de consultations, des permanences au service IVG, « Djinn » est très loin de son monde d’excellence. Elle le vit au départ comme une punition.

Elle va découvrir un service modeste, centré sur les patientes, qui les écoute, les accompagne sans jamais les juger. Franz KARMA n’est pas gynécologue c’est un médecin généraliste qui met sa passion au service des maux de ses patientes.

En rejoignant cette unité Jean ATWOOD va évoluer, s’ouvrir, gagner en humanité, elle se détache petit à petit de son formatage universitaire. Elle se livre à une véritable introspection concernant sa vie, ses aventures, sa relation avec son père.

Un livre basé sur l’échange, l’échange entre ce docteur et son interne, tout les oppose au départ, un livre sur la transmission, Dr Franz KARMA garde des notes de ses patientes depuis 30 ans, sur le don de soi, le don de temps (à travers l’animation du forum médical). Des chapitres centrés sur des témoignages, des chansons du Docteur, des pensées de « Djinn », des pensées des patientes, ce livre est un recueil qui rend hommage aux femmes, qui aspire au respect. 

Un roman "polyphonique" qui devrait être lu par tous les étudiants en médecine et les médecins confortablement installés. C'est une ode, un manifeste à l'éthique et à la déontologie. Même s'il est parfois très dur de lire certains témoignages, le Dr KARMA ne tombe jamais dans le pathos, il écoute et laisse sa porte ouverte.

Un roman avec une fin surprenante, il est très difficile d'écrire sans dévoiler l'intrigue. Simplement, nous sommes plongés 30ans en arrière, une médecine différente, les opérations, les massacres rien n'est caché. Les révélations touchent tout le monde.
 
Ce livre est tellement riche et dense qu’il mérite d’être relu avec, j’en suis certaine , le même plaisir.

« Les livres de médecine ne parlent jamais des douleurs provoquées par les gestes des médecins. Et beaucoup de médecins pensent que « si c’est pour le bien des patientes », la douleur est justifiée. Aucune douleur n’est justifiée. Jamais ».


Le choeur des femmes
Martin WINCKLER
Folio




Rendez-vous sur Hellocoton !

15 commentaires:

  1. Merci de, l info je vais aller voir j adore decouvrir des auteurs

    RépondreSupprimer
  2. il est sur ma liste d'achats à venir depuis un ptit moment !
    j'ai lu il y a qq années La maladie de sachs de cet auteur, j'avais adoré !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu la maladie de Sachs, cela sera le prochain de cet auteur

      Supprimer
  3. Je me laisserais bien tenter par cette lecture. Je vais voir si je la trouve à la bibliothèque de notre village.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très belle lecture, si tu le lis reviens me donner ton ressenti!

      Supprimer
  4. Il a l'air surprenant et original. Ta critique m'intrigue vraiment et pourtant tout comme toi à la base je ne suis pas fan du milieu médical.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Martin WINCKLER démocratise complétement la médecine et est tellement proche des femmes, très à l'écoute, respecteux... le roman se lit (dévore) tout seul!

      Supprimer
  5. Je n'ai jamais lu de romans de lui mais plutôt ses écrits sur les séries américaines dont il est grand amateur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ça je vais rechercher ses écrits, moi aussi je suis une séries' addict!

      Supprimer
  6. Ce livre devrait être lu comme tu le soulignes par tout les étudiants en médecine, ainsi que la maladie de Sachs. C'est un très beau roman qui m'a laissé un très beau souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du coup je vais acheter la maladie de Sachs, tout le monde m'en dit du bien, merci pour ton commentaire.

      Supprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!