mercredi 18 septembre 2013

Vos enfants sont-ils des mutants? [Alerte presse #6]

Je viens d'acheter en ligne le dossier sur les générations numériques du dernier Sciences Humaines. Un dossier complet, bien construit qui apporte des réponses aux questions actuelles concernant l'usage des écrans, télés, jeux vidéos et autres geekeries  de nos enfants.

Couverture Mensuel N° 252 

L'occasion de faire le point sur le degré de "mutantisme" du 5 ans.


J'étais pleine de certitudes lorsque j'ai eu mon fils: pas de télé, pas de téléphone, pas d'ordinateur...
Il a commencé à regarder Tchoupi et Petit Ours Brun à 18 mois, depuis tous les matins il regarde des dessins animés avant de partir à l'école. Bien ou pas bien j'ai arrêté de me poser la question. C'est modéré et contrôlé. Et puis quoiqu'on en dise la télé est un media qui socialise. Car à l'école les enfants ne parlent pas du dernier livre que papa ou maman a lu la veille mais des dessins animés à la mode. Je trouve ça bien triste mais c'est un fait. Au moins il peut jouer au foot façon Inazuma eleven ou encore être Sammy dans Scooby Doo avec ses copains.
Il a compris la règle et réclame rarement la télé en dehors de ce créneau.

Pour mes 30ans (aïe) j'ai eu une tablette, le5ans avait 3 ans et demi et a voulu faire comme papa et maman, on lui a donc téléchargé des applications pour lui (elles ne l'intéressent absolument pas) et préfère jouer aux jeux débiles de son père. Comme plomber craker où il faut lancer des glaçons en visant la raie du plombier, oui oui, et le5ans excelle dans ce domaine. Bon il a aussi des applis de jeux de sport. Idem l'usage en est modéré. 
Je suis donc en quête d'applications ludiques, pas trop "bébé" qui puissent l'intéresser, j'ai trouvé celles de Quelle histoire et pour l'instant elles lui plaisent. Dernièrement, je discutais avec une personne qui travaille dans l'édition et qui m'incitait à le sensibiliser à la lecture numérique. Il n'a aucun livre sur la tablette. Pour moi, old school, qui ne supporte pas les "liseuses" un livre est en papier, se touche, on tourne les pages "en vrai" et c'est surtout un moment de complicité avec mon5ans. Je ne suis pas encore prête à partager ce plaisir avec la tablette. 

Ce que dit le dossier:


"Le cerveau du bébé se développe notamment par la vision et le toucher. Les tablettes numériques, à la fois visuelles et tactiles, utilisées avec le concours d’un adulte, peuvent participer à son développement cognitif. En revanche, l’exposition excessive et passive aux écrans télévisés avant 2 ans est fortement déconseillée
"*
"À la maternelle, les outils numériques peuvent permettre d’exercer les capacités d’attention, de dénombrement, de catégorisation.
 En primaire, des logiciels d’apprentissage de la lecture (association lettres-sons) ou du calcul ont montré leur efficacité. L’imagerie cérébrale en montre l’impact sur le cerveau.
"*


J'ai réalisé qu'il ne savait absolument pas utiliser une souris d'ordinateur, alors j'ai cherché des sites ludiques pour qu'il s'y mette. Il capte vite, plus vite que moi et se prend au jeu. Je reste avec lui et cela reste encore rare.

Concernant les jeux vidéo, c'est NIET, interdit. Le papa est un joueur né mais il joue lorsque le5ans est absent ou dort, nous sommes suréquipés en consoles de jeux mais le5ans en ignore l'existence. Il réclame une DS, on refuse, mais d'autres enfants de son âge en ont, du coup de "jamais" je suis arrivée à dire "quand tu liras", il me reste quelques temps...

Ce que dit le dossier:
"Les jeux vidéo pour petits peuvent aussi exercer leur capacité à imaginer de façon dynamique les points de vue des personnages, leurs pensées, leurs désirs, etc. (ce que l’on appelle « la théorie de l’esprit »). Dans les jeux virtuels ou réels, comme dans les interactions sociales non ludiques, cela apprend à l’enfant à devenir moins égocentré."*

Je préfère qu'il reste égocentré et sans DS, non mais! 
Et puis la tablette suffit, alors pour l'instant ce n'est pas encore un mutant. Si on ajoutait le téléphone, la console, l'ordinateur je ne vois pas comment, à 5 ans il arriverait à faire la différence entre le réel et le virtuel. Tant qu'on peut retarder l'échéance je me dis que c'est du temps de gagné pour d'autres activités. 

Billet d'une maman 100% geek qui n'a pas peur des contradictions

*Extraits de 

Générations numériques : des enfants mutants ?
Dossier coordonné par Martine Fournier  
Mensuel N° 252 - octobre 2013
4€ pour une consultation en ligne

Le sommaire
L'avènement de l'Homo numericus
Jean-François Dortier
Virtuel psychique et virtuel numérique
Serge Tisseron
Les écrans changent-ils le cerveau ?
Olivier Houdé
École numérique : de quoi parle-t-on ?
André Tricot
Un monde de geeks
Yann Leroux
Écrans : attention danger ?
Xavier Molénat
Faut-il avoir peur des MMORPG ?
Serge Tisseron

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Ce numéro spécial semble très intéressant, tout comme ton billet, qui me fait hyper plaisir. En effet, j'ai toujours l'impression d'être une vieille fille aux idées démodées et ça me fait plaisir de voir que non puisque nous partageons les mêmes idées (ou alors c'est que tu es une vieille fille aussi, hihi). Pour l'instant, notre Lulu de 19 mois ne s'intéresse pas à la télé (sauf pour le générique de Mickey) et nous en sommes ravis, elle la regardera bien assez tôt. Et moi aussi je suis old school car un livre est forcément en papier. :)

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!