mardi 10 septembre 2013

La cantine

Alors ici la cantine est était le problème numéro UN du 5 ans. Avec les larmes, les "pourquoi tu travailles"? Les "si j'avais un petit frère et bien je n'irai pas à la cantine car les mamans elles viennent chercher les enfants"...

source

Malgré nos explications centrées sur les avantages (tu pars en vacances, tu as des jouets) rien n'y faisait! La cantine n'était source que de pleurs et de crises.

La première année il ne supportait pas le bruit et c'était trop long, l'année dernière une dame de la cantine l'avait pris en grippe, je n'ai réglé le problème qu'en mars (encore aurait-il fallu être au courant avant).
En tant que parent d'élève, j'avais participé à une visite de cantine et mon cœur de maman avait grandement souffert, les enfants ne sont pas maltraités, loin de là, mais ils doivent manger rapidement, et attendre dans la cour de longues heures, la fatigue s'accumule et j'avais trouvé des enfants fatigués, énervés et "tristounes".  
La nouvelle école promettait d'être plus adaptée: la pause méridienne est réduite à 1h30, un seul service et une salle d'accueil, des jeux qui permettent aux enfants de se "reposer" (s'ils arrivent à faire abstraction du bruit).

Alors cette année, la pression était à son maximum, nous en avions parlé tout l'été, "oui chéri la cantine de ta nouvelle école est trop bien, c'est TROP bon et les dames sont gentilles", la semaine dernière on l'a laissé faire sa rentrée tranquillement et hier c'était ZE day, le premier repas dans la nouvelle école, la chance était avec nous, il y avait au menu du bœuf et des haricots verts, il en raffole. Lorsque je suis allée le chercher il était R.A.V.I! 
Et aujourd'hui même si le menu ne lui convenait pas et bien il a mangé et était content.
Je crois que je n'ai jamais autant culpabilisé que pour ça, avoir à le laisser dès la petite section à la cantine, j'ai toujours mangé chez ma grand-mère, c'était une vraie chance. Lui, faute de pépé-mémé à proximité doit faire avec les contraintes de ses parents.
Son père n'a pas voulu qu'on embauche une assistante maternelle car lui a toujours fréquenté les cantines scolaires et prône la socialisation, soit-disant tout se passe à la cantine et c'est là qu'on se fait des copains et des souvenirs. Je suis septique. 
Et puis les repas en eux-mêmes me dérangent:
On est loin des recommandations de l'OMS... nous ne sommes pas à 20% de produits bio, les repas sont livrés, ils proviennent d'un prestataire de services, c'est salé, pas toujours équilibré mais rien n'est parfait, alors je note scrupuleusement le menu pour rééquilibrer à la maison.

J'espère qu'il passera une meilleure année que les deux précédentes, les débuts sont réussis, maintenant il s'agit de rester sur la même dynamique.
Il y a néanmoins quelques avantages à avoir son enfant qui déjeune à la cantine: il goûte tout, mange de tout, et apprend à se débrouiller tout seul.

Son père hurle le soir lorsqu'il demande à ce que je l'aide à manger (c'est de plus en plus rare) mais après une journée entière il est cuit le petit père.
On a même introduit un nouveau couvert: le couteau, bon c'est fastidieux, parfois dangereux, les gestes manquent de précision mais petit à petit la coupe n'aura plus de secret pour lui.

J'ai cherché des livres présentant la cantine de manière ludique, hormis des imagiers je n'avais rien trouvé jusqu'à aujourd'hui où je suis tombée sur celui-ci:

 

Notre lecture de ce soir!
Souvent mon5ans reste évasif ou répond "rien du tout" lorsqu'on lui pose des questions concernant l'école ou la cantine. MAIS lorsqu'on s'appuie sur un livre cela dénoue sa langue et on a enfin des informations.

Et chez vous la cantine ça plaît? 



Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Bah je ne peux parler que de la cantine de mon époque et je dois dire que sans avoir été traumatisée, je n'en garde pas un souvenir impérissable, surtout lorsque tu es interne et que tu y manges matin, midi et soir. Ceci dit je pensais que les choses avaient un peu évoluées mais visiblement pas tant que ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas comparer dans le temps car je n'ai jamais mangé à la cantine de ma vie... euh si un peu au collège mais c'était un self, et j'étais plus grande. L'internat... cela ne devait pas être facile tous les jours

      Supprimer
  2. Je culpabilisais aussi à la maternelle mais la mienne s'y est plutôt bien fait et rapidement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien a commencé à "choin choin" ce soir, j'espère que ce n'est que la fatigue

      Supprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!