jeudi 11 août 2016

Centuri [Corse 2016]


Hier nous sommes partis sur un coup de tête « tout au bout », mon grand n’avait aucun souvenir de la pointe du Cap Corse.


 
J’aime tellement Centuri que l’heure et demie de route pour parcourir les 50 kilomètres qui séparent ce joli village de Bastia est passée très vite. 

 
La route longe la mer, les paysages sont époustouflants. Et dire que pendant plusieurs années je la parcourais tous les jours et je pestais sur les touristes qui ralentissaient pour profiter de la vue. Aujourd’hui je suis la première à faire pareil. On n’apprécie jamais assez ce que l’on a. 


Mon grand ne s’extasiait pas autant que nous l’aurions souhaité, mais c’est normal, à 8 ans tout ce qu’on voit c’est qu’une journée de plage est perdue. Mais il a changé d’avis en arrivant à Centuri. Petit village de 200 habitants qui grossit en période touristique mais qui reste toujours à taille humaine.

À Centuri on mange le poisson pêché par les pêcheurs du port.




 
Nous avons emprunté les petites rues pour arriver jusqu’à la jetée. J’ai pris des photos quasiment chaque année de ce lieu magique. L’année dernière nous n’y étions pas allés, l’année d’avant, la petite avait 3 mois je me souviens avoir poussé la poussette le long de la jetée. Nous avions fait pareil avec son grand frère au printemps.





Mon grand a adoré marcher sur les rochers. Je me souviens avoir fait pareil à son âge ♥







Je ne les ai pas rejoints écouter le bruit des vagues se jetant sur la roche. J’avais bien trop peur. En vieillissant je me transforme en chochotte. Mais je me souviendrai longtemps de mes amours face à la mer.





Je me rappellerai de la glace mangée au frais sur les marches d'une petite ruelle donnant sur le port. 





Nous avons regardé les bateaux amarrés, j'ai eu un coup de coeur pour le bâteau de pêche "Bastia".





Arrivés au bout de la jetée nous avons pu admirer les vestiges d'une tour génoise, et comme à chaque fois, j'ai raconté à mon grand que cela permettait de voir arriver les envahisseurs. Il le sait, il y en a beaucoup dans le cap mais la question revient comme un refrain.







Après avoir eu les cheveux au vent, nous avions soif, le premier smoothie maison de ma fille dégusté à côté des figues de Barbarie restera un délicieux souvenir.



 

À Centuri point de jet set, de la nature à l'état brut, des vestiges datant de l'époque romaine sont à admirer au lieu-dit Cannelle, on ne s'ennuie pas. Nous avons terminé notre bel après-midi en rendant visite à une amie de mon papa. Nous sommes repartis avec de la soupe de poissons locale ainsi que de l'araignée de mer (à manger avec des spaghettis).




 

J'ignore si c'est cette île ou une autre mais quand nous étions petites nous allions passer des journées entières à Centuri, on traversait la mer avec mes parents, nous nagions le chien avec ma petite soeur pendant qu'eux se débattaient avec les affaires de plage. 
Mon papa ramassait des oursins, les ouvrait et les mangeait avec du citron. Je n'ai jamais aimé ça mais l'année prochaine nous ferons pareil avec nos petits.







Le Cap Corse est un endroit magique, sauvage, d'un côté la terre de l'autre la mer. Les odeurs sont partout, la vigne se mélange aux oliviers, aux baies du maquis. Les sangliers arpentent les montagnes. Les hommes y sont vrais, point de fioriture, le superficiel n'a pas sa place. Il faut être dégourdi, agile, ne pas craindre de descendre, de monter, d'escalader les rochers mais le résultat en vaut la peine: Des coins secrets tous plus merveilleux les uns que les autres.











Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺    
Rendez-vous sur Hellocoton !

3 commentaires:

  1. Tu en parles divinement bien, tu me donnes envie de découvrir la Corse <3

    RépondreSupprimer
  2. Rho vous ne le regretterez pas merci pour tes mots je suis comblee 💙

    RépondreSupprimer
  3. C'est joli, et c'est beau tout ces souvenirs. On allait en Corse quand j'étais petite l'été. On prenait le bateau et je m'en rappelle encore, tout comme la plage, les paillotes et le club où on séjournait (et le gros incendie la dernière année qui m'a donné une vraie peur panique du feu ;^) )

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!