dimanche 20 janvier 2013

Nos enfants ces tyrans- Alerte presse #04

J'ai lu le dossier Comment nos enfants sont devenus des tyrans paru dans le Nouvel Observateur du 17 janvier.

Wahou j'ai alterné les "oui c'est vrai", les "rhannnn je fais ça " avec les "c'est drôle ce passage" et des "il abuse là".

 

Le dossier commence par une interview de Didier PLEUX, psychologue, selon lui l'éducation de nos enfants s'est dégradée depuis les années 1970/1980 (mes années super!) . 

On donnerait trop aux enfants qui ne se "cogneraient plus à la réalité". Pour lui il y a plusieurs réalités: celle de soi (je ne suis pas le plus beau), celle des autres (ceux ne sont pas des choses) et celle des aléas de la vie. Je répète tous les jours à mon fils que c'est le plus beau à mes yeux, donc ça faut arrêter?
Il rappelle l'importance de la frustration pour la construction d'un enfant. Il souligne les effets négatifs de la société de consommation et du plaisir immédiat (Internet, consoles de jeux ...).
Je me souviens du "NON" constructif, non c'est non, certains non ne doivent pas s'expliquer, les non relatifs à la sécurité, à la politesse... "si tu veux jouir de la vie il y a aussi des contraintes".

Il cite Platon: "un adolescent qui n'a pas de maitre va dans la tyrannie"

Pour lui la solution est "d'essayer de ne pas succomber aux 5S"
  • surconsommation
  • survalorisation
  • surstimulation
  • surprotection
  • surcommunication

Mon passage préféré, je le trouve suffisamment éloquent pour éviter de le commenter.




A la fin de ce dossier je suis rentrée dans une phase de masturbation cérébrale digne de toute mère d'enfant-roi et j'ai cherché ce qui n'allait pas chez nous à cause de nous (bien sûr) et en quoi on mettait notre fils en danger pour plus tard. Sans faire de politique je n'ai pas spécialement envie (même pas du tout) de le voir se transformer en despote mégalo hargneux!

Mes échecs
  • Le 4ans a arrêté le judo : ben oui le mercredi devenait trop chargé avec le sport du matin, l'orthophoniste et le judo en fin d'après-midi. Et puis au judo, mon tyran a été déçu il voulait faire du judo, pas le kangourou ou le lapin ... 
  • Mon blog: n'est il pas l'illustration parfaite  de cette nouvelle mouvance ?
  • Je fête les anniversaires du 4 ans mais je ne prends pas d'animatrice et je ne fais pas de gâteau locomotive (lisez l'article vous comprendrez mieux
  • Il ne m'aide pas à étendre le linge, il ne débarrasse pas la table (il jette son pot de yaourt à la poubelle ça compte?) 

 Liste non exhaustive, c'est grave docteur?
  
Les réussites

  • Le culte de l'enfant roi commencerait dès la grossesse: OUF je ne me suis pas faite shooter pendant ma grossesse (Dans SOS-Parents soumis on apprend qu'un photographe a vu le nombre de shooting grossesse explosé de 50 à 200/an )
  • Les enfants ne savent plus s'ennuyer: ici il s'ennuie et il continuera de s'ennuyer, à lui d'apprendre à s'occuper seul sans télé, avec ses jouets
  • Le NON: il l'entend 350 fois par jour, être parent c'est l'art de la répétition

Et puis en France on n'est pas si nul que ça hein! Pamela Druckerman fait l'éloge de la parentalité française dans "Bébé made in France".

Bebe Made in France

Un comparatif chiffré entre un ado des années 70 et un d'aujourd'hui m'a permis d'apprendre qu'un adolescent envoie 250sms en moyenne par semaine. A contrario 16% lisent 20 livres par an.

On n'apprend rien de nouveau dans ce dossier mais il est bien pensé et permet de faire le point. On retiendra qu'il y a un juste milieu entre l'autoritarisme et l'enfant roi, et qu'il relève  des parents de faire attention de ne pas basculer d'un coté ou de l'autre.






Le site du Nouvel Obs
Le magasine est à acheter ici
Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Merci pour l'info, je me reconnais beaucoup dans ce que tu as écrit et très souvent je dis "c'est un tyran ou quoi mon fils". bon ben quand il y aura moins de neige je vais filer acheter le nouvel obs'!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai pas écrit mais je pense que les mamans insufflent davantage ce coté tyran que les papas ... enfin chez moi c'est comme ça. Et puis c'est pénible de devoir tout analyser, on fait ce qu'on peut pas ce qu'on veut!
      Bon courage pour affronter la neige!

      Supprimer
  2. Je me reconnais beaucoup avec mon fils dans ton article. Je sens que je vais filer acheter le nouvel obs'!! (quand il y aura moins de neige)

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que nous faisons de notre mieux pour bien élever nos enfants , évidemment nous ne sommes pas parfaits mais bon je pense que nos parents non plus et nous nous en sommes plutôt bien sortis ... je fais attention à ce style d'article qui a tendance à culpabiliser ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, tout est question d'équilibre, je considère gâter notre 4ans mais pas au détriment de son "éducation". Après je ne suis pas parfaite, son papa non plus et notre fils ne le sera jamais, et tant mieux. La culpabilité ... en tant que mère, en tant que femme, en tant que working girl ... on pourrait en parler pendant des heures !

      Supprimer
  4. ce n'est pas facile de les éduquer... on fait tous de notre mieux et on commet aussi des erreurs, maintenant il est vrai qu'il faut leur mettre un minimum de règles, de savoir vivre et aussi qu'il s'ennuie, c'est très important... merci car j'ai pas encore eu l'occasion de lire cet article mais il m'intéresse beaucoup

    RépondreSupprimer

Vos petits mots font plaisir à lire!