samedi 2 janvier 2016

Bonjour Elise FONTENAILLE [INTERVIEW]

Élise FONTENAILLE, je l'ai découverte il y a quelques années avec ses romans pour adolescents publiés aux éditions Le Rouergue Jeunesse. À chaque fois la magie a opéré. Elle nous livre ici ses secrets de fabrication, nous parle de son besoin d'écriture et de grands voyages.




Mais avant de la découvrir permettez moi de vous présenter un de ses derniers romans adolescents paru aux éditions Le Rouergue, La révolte d'Eva.

Eva a quatre soeurs. Elle vit avec ses parents. Sa mère est effacée, son père admire Hitler et oblige toute la famille à le saluer régulièrement. 
Eva est belle, mais subit les coups de son papa, tout comme ses soeurs et sa maman, mais elle un peu plus que les autres... 


Un roman qui trouve malheureusement écho dans l'actualité avec la triste vie de Jacqueline SAUVAGE. Après chacune de mes lectures d'Elise FONTENAILLE je me pose systématiquement la question du fictif et du réel, dans quelle mesure s'est elle inspirée de l'actualité ou de son vécu.
Élise a une écriture fluide, vive, ses romans se dévorent. Elle traite les sujets avec coeur, elle n'a pas besoin de surenchère, sa plume suffit à captiver le lecteur.
Le sujet est cette fois-ci très dur, la violence, les coups portés sur des enfants ou une femme ne peut qu'effrayer. J'ai admiré l'intelligence, la force d'Eva.  

J'avais peur de ne pas arriver à le lire. Depuis que je suis maman j'ai des difficultés à lire des romans traitant de sujets lourds. Mais non, je n'ai pas pu le reposer avant de le terminer. Conseillé à partir de 12 ans je le recommande néanmoins pour des adolescents de 14 ans qui auront suffisamment de recul pour appréhender le déroulé de l'histoire d'Eva.


J'ai terminé 2015 avec ce livre et j'en suis ravie.  Un roman coup de poing qui rend hommage au courage de nombreuses femmes et enfants.


 Élise FONTENAILLE
48 pages
8.30€


- Bonjour Élise FONTENAILLE, quelques mots pour vous présenter ?

Je suis née à Nancy, jadis il neigeait là bas, la neige me manque. J'aime la nature et pourtant je vis à Paris (sans trop savoir pourquoi). J'ai deux fils qui vivent en province, l'un à Lyon l'autre en Bretagne, et ils ont bien raison. 
J'aime les enfants, les jeunes, c'est pour ce public là que j'écris avec le plus de plaisir, même si j'aime écrire pour les adultes aussi.
Après avoir été journaliste pendant une dizaine d'années par hasard, ce qui m'a permis d'apprivoiser l'écriture et d'être payée pour assouvir ma curiosité, je suis à présent écrivain à plein temps, et c'est un sacrée chance : je rêve d'être écrivain depuis l'enfance, j'ai donc le privilège - rare - d'avoir réalisé un rêve d'enfance.

- Vos livres semblent inspirés par vos nombreux voyages, quel est celui qui vous a le plus marqué? 

Plus qu'un voyage, un long séjour : Ces deux années passées à Vancouver  il y a longtemps déjà, et qui m'ont marquées à jamais - la splendeur des paysages, une mégapole en pleine nature sauvage entre les montagnes la rain foret et l'océan, la présence-absence des Indiens, ce drame méconnu... , les ours qui font les poubelles aux abords de la cité, les coyotes en pleine ville... etc etc..  
De ce long séjour, j' ai ramené une demi-douzaine de romans, d'après mon fils aîné Gaspard ce sont les plus réussis, je crois qu'il a raison, en ce moment j'écris la Danse d'Hiver, reprise de la Cérémonie d'hiver, ( au Rouergue, destinés plutôt aux adolescents ) qui se passe à Vancouver une fois de plus, cette fois une version destinées aux adultes.  





J'ai beaucoup de plaisir à me mettre à ce chantier d'écriture: les residentials schools sont un sujet méconnu, terrible et passionnant, et j'aime ces personnages que j'ai créé pour la Cérémonie : Eden & Sky, Violett et bien d'autres... j'aurais grand plaisir à les faire revivre, à leur donner plus d'ampleur, à en créer de nouveau : un chantier à peine commencé, et déjà passionnant: la Danse d'Hiver sortira chez Calmann-Lévy dans un an.
Début janvier 2016 je sors Bel Ordure, roman d'amour cru et sincère qui aurait pu s'appeler l’Écume des Nuits... mon roman préféré à ce jour (jusqu'à la Danse d'Hiver ahah).
J'aime aussi le land art et le street art, je rêve d'avoir un jour un jardin quelque part, et qui sait un verger : c'est mon rêve le plus fou, j'aimerais qu'il se réalise, je dormirai à la belle étoile même en hiver :ce que je préfère, le luxe absolu.


- Comment procédez-vous? Vous voyagez avec l'idée d'écrire un roman ou alors vous écrivez suite à vos voyages? 

Non, je voyage, et parfois - souvent - cela m'inspire. Même si mes plus beaux voyages, c'est par les livres que les ai accomplis.

- Petite question de curieuse avez-vous rencontré Banksy? 





Ah ah! J'aimerais dire oui mais en fait non. Et en fait c'est très bien: Qu'il garde son mystère et son anonymat, c'est ainsi qu'on l'aime, c'est Banksy : célébrissime et anonyme, chapeau! Un de mes " héros " personnel, j'apprécie aussi son humour, sa poésie, son engagement, dans l'ordre, et le désordre.

- Une petite dernière pour terminer, votre prochain voyage ?

Le Brésil, pour voir mon amie Diane, et sa petite fille Moeema, née entre la lecture de l'écriture de Bel Ordure, que sa mère lisait nuit et jour dans son village Brésilien, alors que j'écrivais à Paris jour et nuit. Entre deux chapitres elle s'est absentée quelques heures, quand elle a repris sa lecture elle m'a dit: "Moeema est née". Je leur ai dédié Bel Ordure : un roman d'amour.



 

sortie janvier 2016



Un grand merci Élise, permettez-moi de nous vous souhaiter de beaux voyages en 2016 qui donneront naissance à de nouveaux romans pour notre plus grand plaisir.




Présentés sur le blog:
Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC  

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Superbe interview. Je me souviens de ce livre, qu'on avait croisé à Montreuil. Tu m'as vraiment envie de découvrir cette auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des romans que ta grande dévorera au collège ☺ Je les ai tous aimés.

      Supprimer
  2. Cette interview est passionnante ! Quelle chance d'avoir accompli son rêve d'enfant...
    Je ne connaissais pas Elise Fontenaille mais je vais m’empresser de chercher un de ses romans.
    Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai adoré Les trois soeurs et le dictateur, top pour commencer

      Supprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...