lundi 11 février 2013

T'étais au match? [sortie] [football]

Oui, j'y étais! 

Vendredi 8 février je suis allée pour la deuxième fois au Parc des Princes. La première remonte à l'année dernière pour un match d'Europa league. 

Là c'était pour voir MON équipe jouer. Oui le SCB (sporting club de Bastia) rencontrait le PSG.

 

Ce fut déjà compliqué d'avoir des billets en tribune visiteurs, ben oui je voulais passer la soirée avec des Corses, pas avec des Parisiens j'en vois tous les jours.

Je vous explique:

J'ai dû lancer un appel au secours (carrément) sur Twitter pour avoir des billets car, mes cousins  corses ne venant pas, personne n'avait de billet pour nous.

Le Président du club des supporters du SCB de Paris (oui oui ça existe) m'a répondu, j'ai loupé le premier lot de places mais j'en ai eu 3 la deuxième fois. Mon amoureux a donc été à Opéra en bagnole un soir après le boulot (je vous le dis ça se mérite), bon il en a profité pour passer la soirée avec un ami pendant que je gérais seule le 4ans après MA journée de boulot et SA journée d'école. Moi fâchée ? Non du tout.

 

Je reprends on avait donc les billets mardi soir. Il manquait plus qu'à trouver une solution pour garder le 4ans. Super Pépé et Super Mémé sont arrivés, Pépé pour voir le match avec nous et parler corse (moi je ne sais pas je le comprends mais je ne le parle pas) et mémé pour passer la soirée à faire tout ce que veut le 4ans à jouer avec mon4ans.

Vendredi,
- on a dit au revoir au 4 ans en lui mentant (bouh ce n'est pas bien), pour lui on allait au cinéma, imaginez sa tristesse s'il avait su qu'on allait voir Zlatan, Menez, ceux avec qui il joue au foot toutes les récrés,
- on a passé 2h sur le périphérique pour parcourir moins de 20km, 
- on s'est garé au milieu du carrefour, à croire que le fait d'avoir retrouvé notre voiture en fourrière l'année dernière ne nous a pas servi de leçon, 
- on a marché, marché, marché, marché, le quartier est sécurisé, les rues fermées, des policiers partout ... je plains les résidents.

Le tout en ayant faim et avec une affreuse envie de faire pipi (je vous raconte ma vie).

Un pipi et un sandwich plus tard me voilà dans la tribune des Bastiais, complétement grillagée, j'ai compris pourquoi plus tard.


Je comptais m'assoir, ben non, les vrais supporters, ceux qui ont traversé la Méditerranée pour venir ils restent debout, brandissant avec joie drapeaux, écharpes... Moi je voulais juste m'assoir, tant pis.

J'étais entourée d'arbitres, mon père, des gentils hommes que je ne connaissais pas refaisaient en direct le match qui se déroulait sous nos yeux, très étrange sensation. Et j'avoue très désagréable pour mes oreilles.

Je ne voyais pas grand chose, j'avais oublié mes lunettes dans la voiture.

La première mi-temps fut prometteuse, on y a cru, Bastia résistait, Bastia attaquait.

En seconde partie Paris a fait rentrer Zlatan. Il est immense par rapport aux autres joueurs. D'ailleurs peu l'approche, il y avait autour de lui un périmètre de sécurité. Il n'a pas tardé à Zlataner, poum 1 pénalty, et poum BUT. Sans commentaire, pas besoin de le chercher longtemps sur le terrain, on aperçoit partout ses cheveux longs ramassés sur sa tête et son allure nonchalante. Il ne force jamais, on a le sentiment qu'il se promène. Il me rappelle un joueur, Ronaldinho, au Barça pour son côté hautain, je suis le meilleur, vous le savez, je le sais aussi.

Pendant ce temps des supporters tribune Auteuil  se sont battus entre eux, les gentils messieurs de la sécurité ont dû intervenir deux fois.
Pas une seule fois dans la soirée je n'ai pu poster mes impressions/photos sur Twitter ou en envoyer à mes amis/famille en Corse.

Bastia la douce, la courageuse n'a pas baissé les bras, on a perdu 3-1 et mais pas ridicule, un beau match pour une petite équipe face au PSG.

Je pensais qu'à la fin du match on pourrait sortir, et bien non, il a fallu patienter bien 30 min, debout, le temps que tout le stade se vide, des supporters parisiens, enfin une fille s'amusait à nous jeter de l'eau dessus ... Ce fut assez long.

J'aime la Corse, le Foot, le SCB mais  la prochaine fois je regarderai le match chez moi, sur mon canapé car la pluie, le froid, l'attente, la marche ont eu raison de ma motivation. Le SCB c'est mieux à Furiani en Corse, dans des tribunes à ciel ouvert sans bagarre, sans jet d'eau avec les chants et l'air pour nous porter!



Merci à Turchini 75
Le site du SCB


Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...