mardi 1 septembre 2015

Mauvais fils [Roman ado]

On ne devrait plus avoir besoin d'écrire des livres sur l'homosexualité, nous sommes en France en 2015. Mais non, c'est encore nécessaire, pour les ados, pour leurs parents.


  


Le titre est percutant, comme le livre.


Présentation de l'éditeur

Fils unique, Ghislain a du mal à être ce que l’on attend de lui : un bon élève, viril et surtout hétérosexuel. Devant ses résultats médiocres au lycée, son père le pousse à se former au métier d’électricien, un vrai métier d’homme. Après des journées à cacher des fils et poser des prises, Ghislain passe ses soirées dans des bars gays où il vit ses premières expériences sexuelles. Lorsque son père s’en aperçoit, il le met la porte.

Ghislain redouble sa terminale, c'est un ado qui préfère fumer des pétards avec son pote Mounir plutôt qu'aller au lycée.
Sa mère est plutôt déçue mais elle ne dit rien, son père est fier, son fils ne sera pas ingénieur mais aura un métier d'homme: électricien. Et puis ce n'est pas grave lui non plus n'a pas fait de longues études.
Ghislain peine à se rappeler de ses parents heureux ensemble, son père est en chômage, sa mère lui donne des choses à faire qu'il tarde à réaliser.
Ghislain n'aime pas les filles, il en est certain. Mais il ignore comment rencontrer des garçons, il a peur de la réaction de ses parents...
Il se met à fréquenter les bars gays, son père est heureux de le voir rentrer au petit matin, il le regarde d'un air complice pensant qu'il a passé la soirée avec des filles.
Sa mère comprend, tout s'écroule, son père le met à la porte.
Il va passer sa première nuit dehors.
Ghislain devient un ado qui redouble sa terminale, déscolarisé, sans domicile fixe, sans le soutien de ses parents.
Et oui Ghislain, le fils unique, est homosexuel.

Un roman rythmé, les mots sont durs, pas de fioriture, peu d'amour, beaucoup de rage et d'incompréhension.
La fin est déroutante, peut-être trop, comment est-ce encore possible en 2015 en France? Je ne l'accepte pas, ni en temps que maman, ni adulte, ni enseignante. Ce livre dénonce une fois encore les limites de notre société, les clichés, les violences, les maux que peuvent subir des adolescents qui ont les mêmes besoins fondamentaux que des ados hétérosexuels.

Une lecture que je recommande aux jeunes et aux moins jeunes.


Raphaële Frier
collection Ego
éditions Talents Hauts
7€

livre offert merci

Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Ce livre me plairais bien, je trouve le thème très intéressant, et je trouve sa vraiment dommage qu'à notre époque on trouve encore des gens homophobe, c'est ridicule ils sont comme nous!!

    RépondreSupprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...