lundi 9 mars 2015

Quand les livres parlent de la fessée... [album]

Le moins que l'on puisse dire est que cet album colle à l'actualité. En effet le Conseil européen reproche à la France de ne pas avoir adopté le texte visant à interdire la fessée, ce, même dans le cadre familial.


 

J'ai lu ici que "27 des 47 pays membres du Conseil de l'Europe ont adopté une législation interdisant en toutes circonstances d'infliger des châtiments corporels aux enfants". La France refuse.


Je suis totalement contre la fessée. Je suis même assez intolérante sur ce sujet: je n'écoute pas vraiment les "pour", je ne cherche pas à les convaincre, la seule personne avec qui je dois être d'accord à ce sujet est mon mari. C'était primordial d'avoir des enfants avec un homme prônant une éducation sans violence. Néanmoins ce n'est pas toujours facile, nous sommes bien aidés car notre 6ans n'est pas un terrible☺

Une fois encore je suis ravie de voir que l'édition jeunesse propose des albums de qualité permettant d'aborder des sujets sensibles comme l'éducation, la violence...

Tout commence par une interview façon radio-trottoir. Une maman est interrogée sur la fessée. Elle essaie de donner son avis tout en étant tirée par son enfant qui s'apprête à faire une grosse colère...


 


Cette maman très sure d'elle est persuadée de pouvoir parler à son enfant sans en arriver à cette solution extrême.
 

 


Olivier Dauzou et Frédérique Bertrand nous livrent donc un bel album sur la fessée.


 


Cette histoire est introduite par deux enfants, contemporains, qui donnent tour à tour leur avis sur la fessée. 





J'étais curieuse de découvrir l'histoire de ce roi qui a coupé en deux son fils en lui administrant une fessée.




Le fils se retrouva coupé en deux: une partie très énervée vivait enfermée, cloitrée dans une tour, l'autre partie, beaucoup plus calme, se présentait toujours de profil devant le peuple.




La partie enfermée s'enfuit et exigea du Roi (son père) qu'il coupe le royaume en deux parts égales. Le Roi préféra rassembler les deux moitiés de Prince grâce à la couronne de souverain.




Le Roi se rendit au banquet où l'attendaient cent mille sujets. Le jeune roi reconstitué s’exprima et demanda à ce que la fessée soit abolie à jamais dans le royaume. 
Tous les sujets acquiescèrent et levèrent la main. J'ai adoré la fin, si vous ne voulez pas la connaître arrêtez votre lecture ici.


En voyant toutes les mains levées les enfants prirent peur et partirent en courant. Mon6ans n'avait pas compris pourquoi, nous nous sommes amusés à lever la main devant lui, il ne comprenait toujours pas... pas habitué à la fessée il ne craint pas notre geste.


Une jolie fin qui montre qu'éduquer ne signifie pas effrayer. Il faut veiller à ne pas confondre autorité et violence.


Un album consacré à la dualité: dualité d'époques: ancienne avec le Roi, moderne avec cette maman et les enfants, dualité d'opinions entre les enfants, les deux parties du Roi, dans les illustrations très modernes pour l'histoire contemporaine assez vintage pour les deux Princes.


Un album exigeant, rigoureux, original, surprenant,  comme très souvent avec les éditions du Rouergue, permettant d'ouvrir un débat d'actualité.


Bravo

Le Conte du Prince en deux
éditions Rouergue
64 pages
16€
dès 4 ans


Retrouvez les autres albums d'Olivier DOUZOU

- Comme deux gouttes, Olivier DOUZOU J'en parle ici
- Lola Olivier DOUZOU J'en parle ici  - Touït Touït Olivier DOUZOU J'en parle ici
- Le 1er Olivier DOUZOU J'en parle ici
Et de Frédérique BERTRAND
- New York en pyjamarama M. Leblond  F. Bertrand J'en parle ici
- Dédicace et atelier avec Frédérique BERTRAND J'en parle ici
- Mes robots en pyjamarama M. Leblond  F. Bertrand J'en parle ici
- Paris en pyjamarama, M. LEBLOND et F.BERTRAND J'en parle ici

 

Merci aux Éditions Rouergue Jeunesse 




 


 

Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. super envie de le découvrir ! c'est très chouette de s'attaquer à ce sujet ainsi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, un livre très original dans sa construction

      Supprimer
  2. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il est original, d'actualité et engagé. Il m'intrigue. Est-ce qu'il est vraiment fait pour les enfants ou pour délivrer un message aux parents ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Et avec la maman on se retrouve dans une pièce de Ionesco, façon l'arroseur arrosé ....

      Supprimer
  3. je l'ai déjà noté dans ma liste d'envie, j'avais trouvé ce livre très attirant

    RépondreSupprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...