Butter [Roman]

L'été je profite de la plage pour lire les gros pavés laissés de côté durant l'année.

  

J'ai commencé par Butter, très attirée par la couverture.


Présentation

« Je ne peux pas passer une année de plus dans ce costume de graisse, mais je peux terminer cette année dans une apothéose. » Il a tout essayé, rien n'y fait : Butter est malade de son poids. Et sa vie est devenu un enfer, avec les autres et avec lui-même. Alors, pour en sortir, il lance un défi désespéré sur Internet : le 31 décembre, en direct, il mangera, mangera, mangera, jusqu'à ce que tout soit terminé. Et vous, que ferez-vous ce soir-là ?

Butter, adolescent de 16 ans pèse 192 kilos. Il décide de mourir en ingurgitant de la nourriture. Il l’annonce sur Internet et créait le buzz dans son lycée.

Les adolescents ne sont pas tendres entre eux, faute de l’aider ses camarades d'école commencent à parier sur le menu qu’il va choisir.

Butter est aussi Saxman, un ado doué qui joue depuis très longtemps du saxophone. Son professeur voudrait qu’il intègre l’orchestre, Butter ne veut pas il va mourir.

Butter est amoureux d’Anna. Au lycée elle ne le connait pas mais elle échange depuis des semaines avec JP sur internet. Elle se languit d’avoir une photo. Butter lui donne rendez-vous le 31 décembre.

Butter est le « bébé » à sa maman, elle culpabilise de son obésité, de son diabète. 

Butter est le narrateur, il évoque tous les sujets, du camp d’été à la place des gros dans les avions… Ce livre est très bien écrit. Il éclaire les lecteurs sur la dangerosité des réseaux sociaux, l’isolement que cela peut provoquer. Ce livre dénonce la détresse des personnes obèses, le regard de la société toute entière sur le gras superflu. Certaines scènes sont difficiles, lorsqu'on apprend comment Butter est devenu son surnom... Mais l'auteur ne tombe jamais dans le pathos. Ce roman n’est pas joyeux, c’est le témoignage de la descente aux enfers d’un ado. En tant que parent j’ai été peinée de constater l'impuissance des siens.

Une lecture qui devrait être imposée dans tous les collèges afin d'éduquer, de prévenir et d'alerter les collégiens sur les dangers réels des réseaux sociaux, mais pas que. Il permet d'informer les jeunes sur les dangers du groupe, de la norme. Il n'est jamais bon d'être le déviant.

Butter
Erin LANGE
380 pages
18€
 

*sp merci


Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitteret Instagram

Commentaires

  1. Je trouve très bien l’idée de le faire lire aux élèves au collège

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est déjà dans ma (graaaaande) PAL ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas mais j'ai bien envie de le lire après avoir lu ta critique

    RépondreSupprimer
  4. Je n'en avais jamais entendu parler, je pense que ça pourrait plaire à mon 11 ans.

    RépondreSupprimer
  5. Il a l’air poignant ce livre ! Je ne sais pas si j’aurai envie de m’y plonger

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots font plaisir à lire!

Articles les plus consultés