mercredi 31 décembre 2014

Ces instants-là [#MRL14]

Cette année je participe pour la deuxième fois aux Matchs de la rentrée littéraire proposés par Price Minister et parfaitement organisés  par Olivier (un grand merci).





J'ai choisi de découvrir Ces instants-là.



Présentation de l'éditeur


Elle grandit dans le nord de la Norvège, entre une mère insaisissable mais présente, une petite soeur qu’elle protège, un père qu’elle méprise avant de le haïr. Elle n’est pas coupable du mal qu’il lui fait.
Puis elle aime le rock, la danse, les mains de l’apprenti électricien. Elle surnage face à la honte, part à la ville étudier. Son père est loin, c’est bien, mais son jeune fils aussi est loin.
Elle lit, et brave son silence dans l’écriture. Elle se marie, publie, devient écrivain. Se bat pour sa liberté et son droit à vivre comme elle le souhaite.
Avec pudeur et sans fard, Herbjørg Wassmo raconte ce qui fait une vie, en la présence majestueuse du Grand Nord.


Nous sommes dans les années 50, près du Grand Nord. Elle a à peine 16 ans et tombe enceinte. Elle part au lycée et retrouve son fils élevé par sa mère les week-end. 
Elle parait faible, fragile mais se révèle forte, déterminée et combattive. Elle n'est pas le "détritus qui me mérite aucune considération" (p.160) qu'elle pensait être.

Femme courageuse, maman, syndicaliste, institutrice, écrivain, étudiante... sa vie n'est que changements rythmés par les ferrys du grand bac.

Elle aime davantage la poésie que son mari. Elle rencontre des femmes, échange avec elles, notamment avec Simone (De Beauvoir). Elle trouve dans les poèmes, les livres, les mots nécessaires à sa survie. Elle admire ces écrivains qui lui permettent de nommer ses sentiments, cette ambivalence, ce mal-être.
Au fur et à mesure du roman, de ses apprentissages, de son éloignement du père, du foyer, elle écrit:

Je me tiens à l'écart
De tous les instants

Les heures ne sont pas miennes
Mes événements sont irréels
Les gens passent devant moi

Je prends mon élan 
Frappe
Entre
Dans un monde où personne 
Ne connaît qui que ce soit


Le style est brut, clair, Herbjørg Wassmo utilise des phrases courtes qui rythment son roman, accentuent la froideur des événements.
Lorsque je lis un livre et que je n'ai pas de papier à côté de moi je coche les pages afin de retrouver facilement un passage qui m'a plu ou simplement des mots. Ce livre n'a que des pages cochées.
Portrait d'une femme forte, que le froid n'a pas brisé, exigeante et douée.




  • Qualité de l’écriture: 3/5
  • Plaisir à la lecture: 5/5
  • Originalité du livre: 4/5


Ces instants-là
Herbjørg Wassmo



 Merci PriceMinister




Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...