jeudi 1 décembre 2016

Lettre à ma fille


Chérie, 

Ce soir te coucher aurait pu être un combat de boxe où j’aurais gagné par ko si j’étais violente. Je ne le suis pas. Mais sache, petite fille, que tu m’épuises. Tu es fatigante et énervante, oui oui je te vois lever les yeux au ciel et croiser les bras et je t’entends dire « je ne suis pas contente ». Mais figure toi que moi non plus je ne suis pas contente, et que papa non plus n’est pas content.
Tu es épuisante, tu cries tellement fort que ta voix couvrirait une finale de l’équipe de France (carrément). Je sais qu’à deux ans et demi tu as envie d’être la chef, mais ce n’est pas encore ton tour, et jamais sous notre toit, JAMAIS, alors on va continuer d’essayer de t’éduquer, tu vas continuer de nous épuiser, on va continuer de t’aimer « gros gros gros » de la Terre jusqu’à la Lune et au-delà mais sache petite fille que tu n’es pas toute seule, et qu’une famille ne peut pas tourner autour d’une seule personne même si on l’aime infiniment.
Alors je suis d’accord pour la pâte à modeler à 8h du mat’ (pas avant hein), les dizaines de parties de jeux, te découper tout ce que tu veux mais je ne veux plus t'entendre hurler lorsque tu n’es pas d’accord.

Car tu sauras, petite fille, que dans la vie tu vas être très souvent contrariée et que tu ne résoudras rien en criant.
Pour rappel tu as deux ans et demi, et non pas huit ans, nous décidons et tu appliques. Oui continue de lever les yeux au ciel et de dire « tu n’es pas contente maman ? » non je ne le suis pas et je suis même fâchée qu’un petit bout de femme d’un mètre puisse faire autant de bruit.

Tu n’es pas une princesse, on n’a jamais vu Elsa bouder et crier pour la moindre contrariété (enfin je suppose je me suis endormie devant le dessin animé).

Tu m’énerves et la maternité est un cadeau c’est vrai mais c’est aussi parfois un fardeau car être ta maman est plus que compliqué, il est où le bouton off? Tu t’arrêtes quand ? Tu n’as que deux ans et demi, tu as toute ta vie pour mener des grands combats et apprendre à convaincre (sans crier) en attendant tu joues, tu manges, tu te laves et tu dors. On est d’accord ?

Enfin vu que je suis dans les reproches sache que je décide si j’ai envie de te faire des couettes ou une queue de cheval pour te doucher, que je décide aussi si c’est le jour de te laver les cheveux ou pas, que je décide (enfin j’aimerais) si tu dors avec une taie d’oreiller blanche, minnie ou orange. Et tu auras beau essayer de vouloir tout contrôler tout ne se négocie pas, il y a des non qui ne s'expliquent pas et estime toi heureuse que je ne crie pas aussi fort que toi je t'épargne les maux de tête que me donnent tes cris.

Tu m'as appris la patience, le don d'ubiquité forcé, j'ai dépoussiéré mon radar à conneries bêtises et je ne peux dormir que sur une oreille car tu récupères très vite. Mais nous allons gagner car l'union fait la force et même tes yeux charmeurs, tes mots d'amour, tes sourires enjôleurs ne suffiront pas à aliéner ton père et ton frère. Est-ce bien clair?  Tu crois que je n'ai pas remarqué que tu t'entraines pour faire ton regard noir qui tue sur commande? Tout comme tes yeux qui se lèvent d'un air de dire "tu m'indisposes"! Je te rappelle que je suis née avant toi et que tu me ressembles beaucoup trop

Et tout ça parce qu'on a demandé à ton frère de lire son livre avant d'aller se coucher alors que Mademoiselle voulait jouer à cache-cache, non mais, ça valait vraiment un tel scandale?

Sur ce je te souhaite une bonne nuit ma petite chérie (dans 24 dodos c’est Noël) 


Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺   


Rendez-vous sur Hellocoton !

11 commentaires:

  1. Chez nous c'est mardi l'appel à Aude :-p J'en peux plus du mini-tyran fêtard le soir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me diras ce qu'elle vous a dit en une séance ^^ bisous

      Supprimer
  2. Joli texte! Tu pourras lui lire dans 2/3 ans ;-) elle Le comprendra parfaitement !!!
    En attendant gros bisous ! :/)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui je ne me gênerai pas et je pense qu'elle va recevoir d'autres courriers d ici là ^^

      Supprimer
  3. ah ahhhhhh cette petite a autant de caractère qu'un certain BBB ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que oui ☻☻ une vraie pestouille quand elle le décide

      Supprimer
  4. Très beau texte dans lequel je me retrouve beaucoup et j'ai envie de dire MERCI ! Ma fille a le même âge, le coucher n'est pas (encore) problématique, les cris passent encore, mais la contestation est constante, pénible, usante, et les repas se transforment en calvaire pour tout le monde, l'habillage hyper compliqué... bref, je ne vais pas te faire un dessin !
    Alors, bon courage, bravo, et merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je pense que chaque enfant est pénible à ses moments, ici c'est le soir, elle ne supporte pas qu'on décide à sa place, mais elle s'habituera... bon courage à toi aussi ☺

      Supprimer
  5. Ecrire cette lettre doit t'avoir fait le plus grand bien !
    Et puis cela montre que c'est difficile ce rôle de parents, ici ou ailleurs, nos enfants nous poussent dans nos retranchements et c'est souvent partout pareil, malgré les écrans qui montrent le meilleur.
    Courage ma belle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui j'ai laissé une trace! Il ne faut pas se fier aux belles photos, depuis le début j'écris qu'elle a du caractère et quand elle est encore plus pénible je le dis aussi ♥ Bisous

      Supprimer
  6. Sacré caractère ! En même temps ça aurait été moins drôle si t'avais eu le même modèle que le grand ;-)
    On lit quand même tout ton amour dans ce billet <3
    Courage et bises

    RépondreSupprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...