vendredi 8 janvier 2016

C'est dur

Pour la première fois nous nous trouvons en difficultés avec notre fils. Notre gentil garçon devient, très/trop souvent, dur voire parfois odieux.
Il s'énerve très vite, crie, pleure.
Il répète que "nous ne le croyons jamais", que "c'est toujours de sa faute".
Il a une vie de pacha, il est gâté, mange et dort bien, fait du sport...

Plusieurs hypothèses:

- L'arrivée de sa petite sœur pose maintenant des problèmes: 19 mois, en pleine forme, elle prend toute la place et a une relation très particulière avec Dieu Papa, qui, de fait, passe moins de temps avec son fils à la maison. Mais il continue de faire bon nombre d'activités sportives avec lui...

- J'ai moins de patience, entre la fin de l'année, le début d'année (6 visites chez le médecin au compteur depuis le 1er janvier) je m'énerve plus facilement qu'avant

- Il est simplement pénible, oui ça existe des enfants qui ne veulent jamais faire ce qu'on leur demande non? 

Probablement s'agit-il d'un mix de tout ça mais il est certain, que depuis un gros mois nous ne sommes plus sereins avec notre fils.
Nous l'avons puni de DS, de tablette par moments, nous avons crié, nous avons discuté mais il ne verbalise aucun mal-être. 
Il réclame deux copains de son ancienne école mais a invité un copain de sa nouvelle école et semble totalement épanoui à ce niveau là.
Il fait du sport, il a été très gâté à Noël...

Il ne veut plus que je lui lise d'histoire, il veut lire uniquement tout seul. J'en souffre beaucoup mais je respecte ça.
En revanche lorsque Dieu Papa lit une histoire à sa soeur il va avec eux et écoute des livres pour 0-2 ans.

La super nounou de Ma Diva, qui a trois enfants, m'a conseillé de jouer une demi-heure rien qu'avec lui sans sa soeur. Nous l'avons fait il y a deux jours, hier il a cuisiné avec son père pendant que je donnais le bain à sa soeur... 
Difficile de savoir.

Il nous a demandé de se coucher plus tard. Nous avons donc négocié 8h15, je pense que nous allons avancer l'heure de la petite d'un quart d'heure soit 7h45 avec qu'il ait 30 minutes tous les soirs au calme pour lui.

Il est toujours très bon élève, ne pose aucun problème de comportement à l'école, c'est en notre présence qu'il devient limite infecte, qu'il y ait du monde ou pas. 

Je n'ai pas envie de voir notre si belle relation se détériorer, il me répète souvent que "je ne comprends rien", à 7 ans et demi... ça promet pour l'adolescence. Il est bien plus dur avec moi qu'avec son père ou toute tierce personne, mais c'est normal je suis SA maman, et je suis censée tout comprendre, tout savoir gérer le concernant, mais là ce n'est pas le cas.


Est-ce que cette situation vous parle? Un conseil? Une anecdote?



Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺
 
Rendez-vous sur Hellocoton !

30 commentaires:

  1. Pas simple en effet. Ici je pense que nous allons baver aussi vu le caractère. Plein de courage en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit et jusqu'à quelques mois il était très facile, peut-être que pour ton grand la tendance va s'inverser ;)

      Supprimer
  2. Oui, Octave exprimer régulièrement aussi cela.
    Il voudrait une relation exclusive avec nous, est gêné par son frère, son énergie, son caractère, ses cris. Il dit souvent qu'il n'en veut plus.

    Il réclame d'aller dormir chez ses grands parents, a besoin d'être seul dans une relation avec les adultes.
    J'avais lu qqpart (un pédopsy) que le fait de devenir frere ou soeur pour l'ainé était la première grande blessure narcissique.
    Je suis une aînée et je comprends tout ça, alors comme toi, comme vous, nous dialoguons beaucoup, privilégions des moment qu'avec lui. Mais cela n'empêche pas qu'il ressente, régulièrement, une violente jalousie et une colère qu'il verbalise approximativement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins sur la blessure narcissique, surtout chez un enfant unique durant presque 6 ans n'ayant pas ou peu été frustré... Pour l'instant il ne verbalise pas la jalousie, j'ai l'impression qu'il se dit que vu que sa soeur crie... lui aussi peut.

      Supprimer
  3. Bon courage
    Mon fils de 6 ans est très dur aussi depuis l'arrivée de son petit frère
    Il est par moment tres blessant dans ses paroles aussi bien avec sa sœur qu'avec moi et son papa, et dit a son petit frere quand je le prend quand dans les bras laisse ma maman c'est la mienne et va bouder dans sa chambre
    Bon courage car cela peut être tres épuisant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant il ne verbalise pas de jalousie envers sa soeur et n'ets dur qu'avec moi, mais ce n'est pas facile à gérer, et je te rejoins sur le côté épuisant! Bon courage

      Supprimer
  4. Tu as tout mon soutien et je sais que vous ferai au mieux pour le bien être de votre fils, du votre et de votre puce.
    Pas facile de voir débouler une petite pleine d'énergie quand on a eu son papa et sa maman pour soi. Je t"enverrai un extrait de bouquin qui compare l'arrivée d'un frère ou d'une soeur à l'arrivée d'une tierce personne dans un couple...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir pour l'extrait, j'ai très envie de le lire! merci ♥

      Supprimer
  5. les enfants ont des périodes, plus ou moins longues où le caractère semble très différent et surtout pour nous déstabilisant. Ma grande a pris de l'assurance, une confiance en elle absolu qu'elle avait peut être perdu avec ses premières séances d'équitation qui l'ont remis dans une place d'enfant angoissé. Passé ça + les fêtes de Noël, j'ai eu le droit pour la première fois, à 7 ans 1/2 (coïncidence?) a une enfant hautaine, voir impoli. Elle si parfaite d'habitude. Anecdote : nous avons rendu visite à des arrières grand-parents (chose que l'on n'a pas fait depuis des années, long à expliquer), ils ont posé des questions sur la religion, pensant qu'elles allaient au cathé, la grande a répondu, avec un accent bien de chez nous, " j'préfère faire des soirées qu'aller à l'église" ... moment de solitude. La façon dont elle l'a dit... je vais laisser passer, en ignorant, je reste la maman que je suis le plus possible. ça devrait passer. Si je vois que ça s'accentue j'aviserai. Pour les conseils j'aurais fait pareil que la nounou : du temps, du temps... une sortie rien qu'avec lui, une après-midi ou une journée complète à lui consacrer. Le chouchouter même si il râle. Dire ce que tu ressens. Mais dans tous les cas, je ne m'en ferais pas. Vous semblez très à l'écoute de vos enfants et de leurs besoins, je t'imagine comme une super maman attentionné et aimante, on a tous des périodes bof... même à 7 ans :) bisous et bon courage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh comme je te comprends, mon fils qui n'avait jamais été impoli l'a été à deux reprises durant les vacances, nous avons eu honte deux fois: chez Carole pour une histoire de jeu où il a été odieux et une deuxième avec Lylou ... Pas facile. Merci pour ton partage et tes mots, tu es un ange ♥

      Supprimer
  6. Pas facile, la mienne est toute petite et parfois se transforme en dragon qui ne veut rien et tape à tout va alors je ne suis pas la mieux placée mais tu as sans doute raison en ménageant des moments rien qu'à lui, qu'il vous retrouve un peu tout seul sans sa soeur et qu'il puisse choisir de partager des moments avec elle quand il en a envie. Je n'étais pas fille unique chez mon papa et j'aurais adoré l'avoir pour moi toute seule. Je me souviens avoir fait tout ce que je pouvais pour cela mais comme je ne le voyais pas beaucoup, ce n'était pas simple. Mais une demi-heure par jour le soir, ça semble un bon compromis. Bon courage en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dragon c'est la deuxième ici aussi, le premier n'était pas comme ça... Mais je pense qu'il a besoin de temps pour lui, avec nous ou tout seul mais il veut de la tranquilité c'est certain. Bises

      Supprimer
  7. Dans ces cas-là, c'est bien simple, je prends l'initiative d'une bonne discussion au calme, rien que nous deux, avant que la situation ne dégénère : en général, ça suffit à régler les problèmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme il n'arrive pas à verbaliser sa colère la discussion n'est pas possible alors que c'est un enfant avec lequel on peut parler de tout et qui en a besoin, d'où nos difficultés actuelles, pas facile

      Supprimer
  8. Hello,

    Et bien ça fait presque 2 ans que je suis en guerre avec n°1 qui a 7 ans depuis septembre.
    J'en suis au pédopsy. Il nous fait une crise de jalousie avec retard, il est très angoissé, il faut passer du temps avec lui, et il a un mal de chien a identifier ses émotions
    Bref amuse toi bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon grand aussi peine à identifier ses émotions et je l'énerve si je lui pose des questions, je lui laisse un peu de temps mais je n'hésiterai pas à demander de l'aide à une tierce personne, bon courage à toi aussi ♥

      Supprimer
  9. Peut-être a t-il grandi et il cherche à s'affirmer et recherche de nouvelles limites... Courage à vous ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a ça aussi, vu qu'il est avec des plus grands il a de nouvelles envies et nous ne sommes pas toujours d'accord ....

      Supprimer
  10. Je crois qu'il y a aussi des phases. L'an dernier c'était très chaud en début d'année scolaire avec E. Je crois qu'elle était un peu paumée entre envie de jouer les grandes (l'entrée au CP toussa) et celle de faire le bébé pour occuper le terrain (le frangin, le 3e bébé qu'elle sentait peut-être inconsciemment). C'est passé... Lui consacrer du temps en solo c super. En même temps je sais que vous le faites déjà... Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle, il a quitté la petite enfance et a grandi d'un coup et je pense qu'il a du mal à suivre... J'espère que ça passera vite, je suis fatiguée et puis comme la petite est très dynamique on ne s'ennuie JAMAIS, bises

      Supprimer
  11. Je crois que lui accorder le droit de se coucher un peu plus tard est une très bonne idée... Chez nous Margaux se couche la première à 20h (même si elle s'endort la dernière :-( ), Jules suit à 20h15 et Arthur termine à 21h. A un moment, nous couchions Jules et Margaux en même temps et Jules a râlé en nous faisant comprendre qu'il était plus grand et qu'il devait avoir le droit de se coucher un peu plus tard...
    Bon courage te ne t'inquiète pas, il grandit et c'est normal qu'il se rebelle un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai souri pour Margaux, c'est vrai que nous avons manqué de bon sens sur le coucher, nous avons toujours couché les deux en même temps par confort, à 20h nous étions tranquilles, mais nous avons déjà commencé les couchers étalés et il est content d'avoir sa demi-heure ♥ Bises

      Supprimer
  12. Ce que tu dis de ton fils je pourrais le dire pour Eliot qui pourtant n'est pas l'aîné, donc pas la même place dans la fratrie. Eliot a toujours la sensation d'être défavorisé par rapport à Antoine, il se compare sans cesse à lui pour la nourriture, pour les cadeaux, pour le fait qu'Antoine a un téléphone et pas lui (Antoine a eu son téléphone quand il est entré en 6e et Eliot n'est qu'en CM1), etc. Dans son comportement, il se montre très harcelant avec nous, et donne l'impression qu'il faudrait toujours ne s'occuper que de lui, il faut l'aider pour tout : prendre un bol, nouer ses chaussures (il a 9 ans, je le précise !), lui attraper ceci, cela. Il a beaucoup de mal à jouer tout seul, il est toujours collé à son frère qui, à 12 ans, a envie d'être seul, ce qui entraîne pas mal de disputes.
    Nous n'avons pas l'impression de faire de différences, mais comme il est plus difficile on a peut-être moins de patience avec lui et donc c'est un cercle vicieux. Et puis comme tu le dis, moi aussi en fin de journée je manque de patience parce que fatigue des cours donnés dans la journée, des devoirs à faire en rentrant de l'école et de tout le reste. Il y a une jalousie évidente qui n'est pas facile à gérer.
    La naissance d'un frère ou d'une sœur chamboule forcément le premier. Entre Antoine et Eliot il n'y a que deux et demi de différence, Antoine n'a pas réagi comme ton fils, mais il avait des problèmes de lecture et d'écriture en primaire et l'orthophoniste m'avait dit que ça pouvait venir de la naissance de son frère, la volonté de rester petit comme son frère donc ne pas vouloir passer le cap.
    Je ne sais pas si ce que je te dis t'aide beaucoup ! Tout ce que vous mettez en place me semble en effet très bien. On m'a aussi conseillé de faire des choses rien qu'avec l'un ou l'autre, pas toujours avec les deux en même temps.
    Bon courage, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh si ça m'aide ma belle! Le partage d'expérience rassure et puis je sais que nous sommes sur un rythmé équivalent, nous avons certes beaucoup de temps avec nos enfants mais plein de choses à faire et ce n'est pas toujours facile à tout concilier. De plus je suis en effet moins patiente avec mon grand car il ne nous avait pas habitué à ce genre de réactions, la petite est "usante" mais depuis le départ, du coup nous nous sommes adaptés, là avec le grand c'est plus difficile. Jamais je n'aurais pensé que l'arrivée d'un frère ou une soeur puisse à ce point perturber l'équilibre familial alors que paradoxalement cela apporte tellement de bonheur.
      Je vais proposer à mon grand de choisir un spectacle mais je pense qu'il n'a pas envie d'y aller avec moi mais avec son père...
      Bises et merci ♥

      Supprimer
  13. Tu le sais ton grand me fait beaucoup penser à Filleul-Chéri, alors je ne suis pas surprise, leur hypersensibilité en lien avec la précocité et un frein à la discussion, ils n'osent pas dire car ils analysent trop les potentiels ressentis de l'adulte... du coup ils emmagasinent et leur trop plein d'émotion ressort de façon pas toujours appropriée
    et si pour le rassuriez vous vous octroyez une escapade à 3 sans la petite, comme avant ?
    courage ma belle bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'aime pas partir sans sa soeur MAIS en février la deuxième semaine nous allons laissé la petite 3 jours à mes parents pour profiter du grand ... ça va être dur dur bisous ma belle merci

      Supprimer
  14. Forcément, je ne peux pas te donner de conseil... Je n'ai pas l'expérience. J'espère de tout cœur que tout va rentrer dans l'ordre et que cette phase passera bien vite.
    Courage et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose l'écrire mais ce week end s'est très bien passé, on a du mieux, on a relâché la pression je crois aussi... Bises

      Supprimer
  15. Je connais bien et pourtant pas de fratrie... Oui ce sont des phases et en même temps nous les parents on ne se rend pas toujours compte quand on demande plusieurs fois la même chose (tu l'es lavé les dents, tu as rangé, tu as fini, mets ci ou ça...) pour eux ça se traduit par "tu ne me crois pas" ou "tu n'as pas confiance en moi" et pour nous c'est juste notre façon de faire et de s'assurer (trop ?) que tout es en ordre... je sais que je fais très attention à dire "ce n'est pas de ta faute" car elle me pose tout le temps la question... bref pas facile de faire en permanence gaffe à ce qu'on dit, ce qu'on fait... on en bave :) courage et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que je répète toujours les mêmes choses, question d'éducation, il est difficile en tant que parents de se détacher de "son" propre cadre... Ce week-end s'est bien mieux passé que les sept dernières semaines tant mieux, bises

      Supprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...