jeudi 24 septembre 2015

Les Trois Derniers Jours d'Un Facteur Poilu [Théâtre]




Dimanche soir je suis allée au théâtre.



J'ai assisté à une représentation d'une pièce qui m'intriguait: Les Trois Derniers Jours d'Un Facteur Poilu.





Enterrés vivants, dans une tranchée suite à un bombardement allemand, deux poilus Théodore Lagrange et Roger Perrin se retrouvent prisonniers...

Grièvement blessé aux yeux suite à une attaque au gaz quelques jours auparavant, Théodore Lagrange, paysan catalan, ne sait ni lire, ni écrire. Mais, il sait jouer de la musique, de l'accordéon. Roger Perrin quant à lui, homme de lettres, facteur de métier est blessé à la jambe. 
 
Le facteur s'est engagé pour des raisons politiques et humaines. Le paysan a été enrôlé d'office. Deux mondes différents, et pourtant. Ils se retrouvent tous les deux dans cette pénombre froide, ne sachant pas combien de temps leur calvaire va durer... Ils se rencontrent, apprennent à s'apprécier, se comprendre, s'entre-aider. Alors que tout les sépare.

Deux comédiens sont sur scène dans un décor très étroit. Ils sont enterrés dans une tranchée. Une bougie les éclaire. La salle est plongée dans la pénombre. L'action démarre quelques heures avant l'armistice du 11 novembre, mais eux, enterrés, ignorent que la paix est revenue.
 
Ce huit clos aurait pu être parfait. Mais tout est exprimé, rien n'est suggéré.
C'est en cela que la pièce est adaptée pour des scolaires qui découvriront les atrocités de la 1ère Guerre Mondiale tout en s'attachant à cette belle histoire d'amitié sur fond d'accordéon.
Les Allemands ne sont pas incriminés, il s'agit d'hommes qui ont subi la guerre, ils témoignent, se livrent l'un à l'autre.
 
Un format court, 1h, qui rappelle à chacun ce que fût le quotidien des poilus.
 
Déroutant.
 

L'auteur :
GERARD PIRODEAU, auteur-metteur en scène:
Très jeune, Gérard Pirodeau s'est passionné pour l'écriture. Il aime écrire des histoires, a commencé par une BD sur Robinson Crusoé à l'âge de 6 ans. Attiré par le monde artistique, il demande à ses parents de l'inscrire dans une école de cirque à Chateauroux. Mais la vie en a décidé autrement, trois ans après il se retrouve dans une banlieue loin de son rêve d'enfant.
Voilà que l'écriture prend une place importante dans sa vie. Il découvre la magie du théâtre grâce à l'Espace Carole mais surtout la rencontre de Suzy Hannier-Rougerie qui lui fait découvrir les textes d'auteurs.
Puis, tout s'enchaîne, des personnes croisent son chemin artistique toutes lui apportent à leur façon une richesse culturelle. Entre autre Sylvie Jolie, Jean-Laurent Cochet, Andréas Voutsinas, Line Renaud et bien d'autres.
Enfin grâce à son rôle de régisseur dans différents théâtres, Gérard Pirodeau a appris à regarder, partager, être à l'écoute et patient. Des instants, des minutes riches culturellement. Dans sa tête il écrit ses personnages, conte ses histoires, et voilà qu'il se décide à écrire.

Le livre Les trois derniers jours d'un facteur poilu est paru aux éditions Société des Écrivains. Pour la rentrée des élèves de l'école auront le livre dans leur cartable. Des professeurs souhaitent travailler le livre en atelier de lecture et scénique. L'auteur se déplacera avec les comédiens dans différents établissements scolaires.
Des centres de formations, réinsertions et insertions vont utiliser le livre dans le cadre de l'étude de la 1ere guerre mondiale et des valeurs humaines.


Les Trois Derniers Jours d'Un Facteur Poilu
AU THÉÂTRE DU GYMNASE
Marie Bell
A partir du dimanche 13 Septembre 2015
Le dimanche à 18 heures et le lundi à 20 heures
38 Boulevard de Bonne Nouvelle, 75010 Paris


Vous aimez le blog? Retrouvez nous sur Facebook ou Twitter et Instagram ☺ CLIC ☺
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...