dimanche 28 juillet 2013

La vérité sur l'affaire Harry Quebert [roman]

Mon homme m'a acheté ce livre en sortant de l'expo Edward HOPPER (un de ses tableaux est en couverture). Tout le monde m'en a dit du bien, mon pote, ma soeur, ma maman... ayant du temps je me suis enfin décidée à attaquer ce pavé.



Je n'ai pas posé le livre, j'ai lu toute la journée.

Marcus GOLDMAN est un jeune écrivain qui, grâce à son premier roman a connu le succès. Mais en octobre 2008 il est en panne d’inspiration et est confronté à la page blanche. Marcus déteste les échecs. Au lycée, imposteur mais malin il était « the formidable », il choisissait avec soin les disciplines sportives dans lesquelles il pourrait être le meilleur. Il refuse Harvard pour une université moins réputée où il pouvait exceller.
Il rencontre Harry QUEBERT, lui-même auteur d’un best seller qui devient son professeur de littérature. Il l’initie à la boxe, lui apprend à se dépasser. Ils deviennent amis et se retrouvent régulièrement à Aurora, village dans le New Hampshire où Harry vit seul.
De retour à NY, toujours victime de la page blanche, Marcus reçoit un appel d’Harry qui vient d’être arrêté par la police pour le meurtre de Nola Kellergan. Cette dernière a disparu en août 1975 et sa dépouille vient d’être retrouvée par un jardinier sous les hortensias du jardin d’Harry.
33 ans après l’histoire rattrape le présent, on assiste alors au fil des pages à différents cross-over, on découvre l’histoire d’amour entre Nola, 15 ans et Marcus 34 ans en 1975. Parallèlement on suit l’enquête que mène Marcus pour sauver son ami Harry.
Il arrive à convaincre son éditeur de patienter, et s’engage à lui livrer un roman sur l’affaire Harry QUEBERT.

Marcus devient ce qu'Harry ne sera jamais. L'un est lâche l'autre est courageux. 

Mais Harry est fidèle en amour (comme le prouve son histoire avec Nola)  et  en amitié avec Marcus. Il souhaite que ce dernier se détache de cette quête du 'best-seller' afin de rencontrer l'amour, de ne pas finir seul, comme lui.

J'ai aimé l'intrigue, les rebondissements. Toutefois j'émets un bémol car je ne lis pas de polars et j'ai néanmoins trouvé rapidement la chute, la vraie. C'est bien ficelé, on voyage dans le temps, on redécouvre des personnes 33 ans  plus tard, certaines sont là, on cherche à faire parler les morts.

J'ai moins accroché sur l'écrivain, je n'ai pas la même définition du chef d'oeuvre. Il reçoit une avance d'un million de dollars pour écrire "l'affaire Harry QUEBERT", c'est très américain, tout est démesuré.
En revanche le fait que l'intrigue se déroule dans une petite ville modeste du New Hampshire protège le roman du "gigantisme américain", le réalisme est probant, j'ai adhéré.


J'avais écouté Joël DICKER lors du salon du livre présenter son best seller.  Entre 2006 et 2008 il vivait aux USA, cette période l'a marqué, il a vu Obama être élu, dans son roman Marcus rentre spécialement à NY pour voter. 
Dès le premier jet il a écrit 680 pages.
Chaque chapitre est une "respiration". Chaque chapitre a la même unité de temps, 31 unités, en ordre décroissant, le chapitre "1" est le dernier, le final. Ces unités de temps représentent aussi les 31 conseils que donnent Harry QUEBERT l'écrivain, à son élève, son fils de cœur Marcus.


C'est son 6ème roman et le deuxième qui parait. L'immersion américaine lui a réussi, c'est indéniable.
Je ne regrette pas d'avoir attendu pour lire ce "pavé", j'ai laissé passer l'euphorie générale autour de sa sortie. J'ai d'autant plus apprécié, un bon polar, pour l'été.


La vérité sur l'affaire Harry Quebert
Joël DICKER
Éditions De Fallois
Septembre 2012 


Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

  1. Ah oui effectivement ça a l'air d'être un sacré pavé, le genre de livres qu'on lit en été, pendant les vacances. L'intrigue me plaît beaucoup et il a l'air vraiment prenant. De toute façon c'est rare que je n'aime pas les livres que tu présentes. Et j'adore ton marque page aussi. :)

    RépondreSupprimer
  2. Dans ma PAL depuis novembre dernier, j'aimerais le lire cet été, sans doute quand je repartirai dans le Sud fin août ! ton avis est une bonne piqûre de rappel !

    RépondreSupprimer
  3. Ha il me le faut!
    Ne pas oublier d'aller le prendre à la biblio lors de ma prochaine descente :)
    Merci pour cet avis convaincant

    RépondreSupprimer
  4. C'est pile le livre que je viens de commencer ! Le Goncourt des Lycéens est toujours un gage de bons moments à venir...

    RépondreSupprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...