mercredi 12 juin 2013

Le Passé & Only God forgives [Rattrapage cinématographique]

"Avant", avec mon amoureux, nous avions une carte de cinéma 'duo' et nous y allions toutes les semaines. Et puis il y a eu "après"...
 
 

Du coup lorsque pépé-mémé sont de passage on en profite pour rattraper notre retard.

Hier nous avons vu Only God Forgives
J'y suis allée pour Ryan GOSLING (qui est toujours aussi magnifique) et parce que j'avais beaucoup aimé Drive, que cela soit le film, les acteurs, le scénario ou bien encore la bande originale.


http://4.bp.blogspot.com/-hy7CrwyWJ7A/UavNteDVpoI/AAAAAAAAFP0/1kzfjZcUsNQ/s1600/only-god-forgives.jpg 

Comme j'ai été déçue! 
Ce film est d'une rare violence, tour à tour sombre, sanglant voir psychédélique par moment. Tout tourne autour de la vengeance, celle d'un frère, celle d'une mère. Certaines scènes relèvent du  huis clos familial. La relation entre la mère (Kristin SCOTT THOMAS) et son fils cadet survivant (Ryan) est étrange, le tout est trop souvent entrecoupé de chansons asiatiques interprétées par un policier fêlé. 

Photo only god forgives

Seule Kristin SCOTT THOMAS  surprend en mère castratrice. Un film bien trop long que je souhaite oublier très rapidement. Cela m'apprendra à vouloir me rincer l’œil.


J'avais été touchée par La séparation. Et ce soir j'ai succombé devant le dernier film Asghar FARHADI, Le passé.

 

L'histoire se déroule à SEVRAN, Ahmad se rend à Paris après 4ans d'absence à la demande de Marie-Anne pour signer les papiers du divorce. Marie a refait sa vie avec Samir. 
Ahmad retrouve avec plaisir les deux filles de Marie (issues de son premier mariage). Il fait la connaissance de Fouad le fils de Samir.
On apprend très rapidement que la maman de Fouad, la femme de Samir, est dans le comas suite à une tentative de suicide.
Ce film est une tragédie moderne, pas exagérée, qui présente les maux de notre époque sans trop en faire.
  
Le petit garçon joue merveilleusement bien, il est bouleversant. A la fois crédule, joueur comme n'importe quel môme de 5ans il souhaite la mort de sa maman car c'est ce qu'elle voulait et à l’hôpital, branchée, elle fait peur.

Ce film est splendide, pudique, profond, les acteurs sont habités, chaque scène illustre les sentiments humains, la joie, l'amour, la honte, la haine, la colère, la peur... 
Un film qui met en avant des personnages meurtris, à la sensibilité exacerbée, tous sont sanguins, tous vivent avec des regrets, des remords et des secrets. On en découvre certains, les autres resteront cachés.



Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...