samedi 23 mars 2013

Rencontre avec Michel ROSTAIN [Babelio]

J'ai eu le privilège de rencontrer Michel ROSTAIN à l'Opéra Comique.





Babelio, en partenariat avec les Éditions Kero permettait à dix lecteurs d'écouter Michel ROSTAIN  présenter son nouveau roman L'étoile et la vieille.


Nous nous sommes donc retrouvés à l'Opéra Comique. Après avoir passé l'entrée des artistes, j'ai découvert la superbe salle Bizet.
Michel ROSTAIN est d'une rare simplicité. Cet homme, ancien professeur de philosophie, a été tour à tour metteur en scène et directeur de l'opéra de Quimper. Il est l'auteur d'un premier roman, Le fils, qui a reçu le Goncourt du premier roman en 2011. 

Je présenterai Le fils très prochainement, sublime auto-fiction sur le deuil. Michel ROSTAIN a perdu son fils âgé de 21ans d'une méningite foudroyante. Le narrateur est un fils qui décrit le deuil de ses parents. Souvenirs, fiction, réalité, pour ma part un des plus beau livre lu ces dernières années.

Imaginez le plaisir que j'ai eu de rencontrer cet homme pour son nouveau roman. Celui-ci est plus léger mais relève encore de l'auto fiction. La substantifique moelle de ce roman est le métier, le passé de Michel ROSTAIN en tant que metteur en scène d'opéras.


Il s'est éloigné de la table afin de voir ses lecteurs. L'étoile et la vieille présente une rencontre improbable entre Odette et un metteur en scène. Deux mondes différents se rejoignent le temps d'un spectacle. C'est la rencontre de deux tribus musicales, de 20ans d'écart, de deux visions du monde différentes.
Odette est une star, une étoile, elle a une force d'attraction telle qu'elle "aimante". 
Le metteur n'est pas sur scène, il fait travailler l'étoile afin qu'elle continue de briller. 

Le metteur en scène est un homme d'équipe, qui cherche à créer un langage commun entre les différents acteurs du spectacle. Le metteur en scène est un homme modeste, le spectacle appartient, selon Michel ROSTAIN à l'interprète, c'est lui l'étoile, c'est Odette, ou bien Yvette HORNER. L'écrivain est seul mais il raconte aussi des histoires, qu'il fait vivre, avec honnêteté. Il écrit avec souci de justesse, il enlève ce qui n'est pas de qualité. L'Opéra lui a apporté cette rigueur. Mais l'écriture donne davantage de liberté, il y a moins de pression concernant le lever de rideau, une parution peut se retarder, une première difficilement. 

Les personnages n'ont pas de nom, dans son roman les autres personnages sont des fonctions, pas des personnes. Le roman met en avant une étoile suffisamment brillante pour encore éclairer. Paradoxalement le metteur est si ébloui par les projecteurs qu'il n'en voit plus la vieillesse.

Jeu de mots, parabole  autour de l'étoile, nous sommes dans l'ambiance dès les premières pages du roman. Quand une étoile doit-elle s'arrêter? L'empathie est elle le fil conducteur du roman? 
La sagesse atténue t-elle la dégénérescence de cette dernière?

Michel ROSTAIN, toujours ébloui s'est rapproché de nous, rendant les échanges plus intimistes.



Ce roman est une Ode aux artistes, à Yvette mais à d'autres. Une réflexion sur la vieillesse, la mort des étoiles, le déclin de leur rayonnement, un roman drôle, tendre qui nous permet de suivre un metteur en scène qui assure le lien entre la star et les générations plus jeunes. Vous découvrirez l'intérieur d'Odette, son dentier, ses valses imaginaires... plus d'une fois un sourire s'est dessiné sur mon visage au fil de la lecture. Cette star qui s'obstine à essayer de briller, mais on ne peut lutter longtemps contre le temps...

Longue conversation sur le souvenir, il se déforme avec le temps, nous avons tous des filtres naturels. Entre le souvenir et la fiction il y a des ponts, ce roman en est un.
Quand le souvenir rejoint le roman:
  • Le metteur est un mot détestable, un interprète qui n'appréciait pas Michel ROSTAIN le surnommait de la sorte.
  • Le fils Lion  avec qui il s'est rendu à St Malo assister au concert de Placebo, le Lion qui est présent au restaurant, le Lion au centre de son premier roman, Le fils.
  • Il a travaillé avec Yvette HORNER il y a 15 ans. Il a un immense respect pour elle. Tout ce qui se moque dans le livre est propre à Yvette, le reste, c'est Odette, la "vieille".


Un an et demi d'écriture lui ont permis de livrer un deuxième roman abouti, une écriture de grande qualité, Michel ROSTAIN se soucie de ses lecteurs. Il manie les mots avec magie, et nous emmène à travers ses souvenirs et son imagination.

  

Un bel homme qui dégage énormément de douceur. Michel ROSTAIN vous rayonnez et votre charisme aimante vos lecteurs.



L'étoile et la vieille
Michel ROSTAIN
224 pages

Merci à Babelio, tout particulièrement à Guillaume et aux Éditons KERO. Caroline cultive l'art de recevoir.

 
Mon profil sur Babelio.com


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. j'y étais également , vous avez bien retranscrits la teneur de ce moment magique et intimiste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et au plaisir de se retrouver autour d'un auteur ou pour une lecture!

      Supprimer

Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...