mercredi 19 décembre 2012

TIIIIIMMMMMM (Tim BURTON)

Smiles en vrac #05 invité spécial Tim BURTON
 
Je cherchais "ze" cadeau de Noël pour mon ami, parrain du 4ans (imaginez la pression) et je suis tombée sur LE recueil de Tim BURTON ...



En mars nous avons eu la chance de visiter l'expo à la Cinémathèque ... 
Alors ici vous retrouverez un peu des livres, un peu de l'expo avec mes mots ...

Et puis du Tim BURTON en période de fêtes ça le fait non?


La triste fin du Petit Enfant Huître ...




Burton écrit avec poésie sur tous les sujets : la naissance, la différence, la solitude, le déviant …Et souvent son personnage connaît la même fin que Kenny dans South Park …

Le livre devrait nous plonger en plein cauchemar mais au contraire on baigne en plein rêve « Burtonien »… notamment grâce aux illustrations qui apportent  magie et humour ...
Mon coeur de maman n'a pas été choqué ... bien au contraire ... alors foncez ...
Je ne suis plus bilingue mais force est de constater que la traduction laisse à desirer… Mieux vaut lire la version originale avec un bon dico à côté que la traduction française.



 
Le premier du recueil "Stick Boy and Match Girl in Love" ... court et drôle!


Il y en a 23, des courts, des longs ... Tim BURTON gagne à être connu en tant qu'auteur. Le gentil libraire me disait qu'il a écrit ses poèmes adolescent, avec ses propres illustrations... d'ailleurs certaines étaient exposées à la Cinémathèque. On retrouve avec plaisir Stain boy, Toxic boy ... 
Seule interrogation il y a un poème sur l'homme brie (Brie Boy), Tim BURTON est-il adepte de fromages français accompagnés, comme il le cite, de Chardonnay? Étrange association...



    Entretiens avec Mark SALISBURY

     
    Ceux sont certes des entretiens biographiques mais Tim BURTON se présente, parle avec une telle pudeur de son enfance, de ses ressentis que l’on pourrait croire qu’il se confie à un ami. Mark SALISBERRY a retranscrit avec empathie l’ensemble des entretiens conduits avec Tim BURTON.
    Contrairement aux poèmes, ici le livre suit une chronologie précise, on avance film après film. Le livre accroche le lecteur par ses anecdotes de  tournage, les « tocs » de Burton.
    100 dessins nous relancent … re captent notre intérêt.
    J’aime les films, j’aime les poèmes mais est-ce que j’aime Tim BURTON livrer ses secrets de fabrication cinématographique ? Je ne sais pas …
    J’ai apprécié son enfance, comprendre comment il a pu imaginer tous ces personnages, ses angoisses, ses cauchemars …
    La double préface de Johnny DEPP est touchante , il explique son coup de foudre avec Tim BURTON alors qu’il n’était « que » l’acteur de « 21 Jump Street ».

    « Tim Burton est un artiste, un génie, un excentrique, un fou et un ami brillant, courageux, drôle jusqu’à l’hystérie, loyal, non conformiste et franc du collier. Je n’ai jamais vu quelqu’un de si évidemment hors jeu s’adapter aussi bien. À sa manière. »
    Johnny Depp

     
    L'expo

    Il est interdit de photographier des oeuvres dans le cadre d'une exposition, il est interdit !! La personne qui a pris ces photos avec mon appareil est priée de se dénoncer et vite ! Merci!





    De quoi faire rêver le 4ans, le papa ...





    Le 4ans n'a pas compris notre excitation devant ces ciseaux/pinces . Il verra quand il sera plus grand. Il regrettera d'avoir oublié ce qu'il a vu !







    Il a tellement aimé la tête de Toxic boy que nous sommes repartis avec l'affiche qui est maintenant dans la chambre du 4 ans ...



     
    PS:
    Tim BURTON Le catalogue de l'exposition Moma/la cinémathèque Française
    Tim BURTON Entretiens avec Mark SALISBURY - éditions POINTS
    Tim BURTON La triste fin du petit Enfant Huître


    PS1:
    Vous ne trouvez pas que la "fille qui fixait, fixait, fixait" ressemble à la gamine dans Frankenweenie ?







    Il a influencé Tim BURTON
    Delphine en parle ici 





    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Vos petits mots me font plaisir, n'hésitez pas ♥

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...